1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Pédocriminalité : un homme condamné à 16 ans de prison par la cour d'assises de Paris
2 min de lecture

Pédocriminalité : un homme condamné à 16 ans de prison par la cour d'assises de Paris

Un homme de 69 ans a été condamné à 16 ans de réclusion pour des violences sexuelles sur des mineurs de son entourage ainsi que pour la détention d'images pédopornographiques.

La déesse de la Justice en train d’équilibrer la balance (Illustration)
La déesse de la Justice en train d’équilibrer la balance (Illustration)
Crédit : CRÉDITDAMIEN MEYER / AFP
Robinson Hollanders & AFP

La cour d'assises de Paris a condamné à 16 ans de prison un homme de 69 ans pour violences sexuelles sur des mineurs de son entourage ainsi que détention de plusieurs dizaines de milliers d'images pédopornographiques. Des photos de ses jumelles ont été retrouvées. La décision de justice fait aussi état d'un suivi socio-judiciaire de cinq ans. 

L'ex-épouse et mère des deux fillettes a, elle aussi, été condamnée à 18 mois de prison avec sursis pour soustractions répétées et délibérées à ses obligations parentales. Une dernière personne était dans le box des accusés : un juriste de 50 ans, amant de la mère de famille. Il était poursuivi pour complicité de soustraction aux obligations parentales et a été acquitté.  

L'enquête a duré plus de trois ans et a notamment permis de mettre à jour un univers naturiste, fétichiste, sado-masochiste et pédocriminel important. L'homme a été jugé pour des viols et/ou agressions sexuelles sur deux de ses nièces, des filles d'une ancienne maîtresse et d'un cousin, toutes et tous mineurs. Des images de ses jumelles "dans des poses sexuellement explicites" ont été trouvées, mais aucun viol ni agression sur ses filles n'a été établi par l'enquête. 

"On vivait sans code moral et sans stop social"

Sur les ordinateurs, disques durs, appareils photo et clés USB de l'homme, les enquêteurs ont trouvé 15.000 vidéos et des dizaines de milliers d'images pédopornographiques. Elles mettent en scène "essentiellement des fillettes, âgées de quelques mois à 14 ans, toutes dans des scènes de pénétration, de fellation ou d'autres poses sexuellement explicites", selon des documents consultés par l'AFP. Parmi elle, les photos de ses jumelles. 

À écouter aussi

L'ex-femme, âgée de 53 ans, a avoué avoir trié les clichés, mais sans les regarder. Elle a admis que ses jumelles avaient été confrontées à "des situations inadaptées" notamment lors de soirées fétichistes et sadomasochistes dans leur résidence secondaire. Le couple vivait entre le domicile principal parisien et une maison dans le sud de la France, où la majorité des soirées avaient lieu. 

Une des expertises psychiatriques a permis de déterminer que l'homme avait une "personnalité marquée par un fonctionnement pervers avec une grande difficulté de contrôle des pulsions sexuelles". "On vivait sans code moral et sans stop social", avait-il expliqué lors d'un interrogatoire.

La rédaction vous recommande

 

À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/