1 min de lecture Angleterre

Payer 6,6 millions ou rester en prison 7 ans de plus, quel choix fera le papy braqueur ?

Michael Seed, 60 ans, chef d'une bande de papys braqueurs, a été condamné à dix ans de prison mais pourrait rester plus longtemps derrière les barreaux.

En avril 2015, une bande de papys braqueurs avait cambriolé le Hatton Garden Safe Deposit Limited, dérobant pour 15 millions d'euros, le casse du siècle en Angleterre.
En avril 2015, une bande de papys braqueurs avait cambriolé le Hatton Garden Safe Deposit Limited, dérobant pour 15 millions d'euros, le casse du siècle en Angleterre. Crédit : NIKLAS HALLE'N / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

Condamné à dix ans de prison en mars 2019, pour son rôle "central" dans l'un des plus grands cambriolages de l'histoire britannique (13,9 millions de livres subtilisés, soit environ 15 millions d'euros), Michael Seed pourrait devoir rester derrière les barreaux plus longtemps que prévu.

Avec ses complices, en avril 2015, ils avaient réussi à s'introduire dans la salle des coffres du Hatton Garden Safe Deposit à Londres. Déguisés en employés du gaz, ils avaient tranquillement vidé de leur contenu les 73 coffres-forts de l'établissement.

À 60 ans, Michael Seed, le chef de la bande de papys braqueurs, a donc été sommé de payer 6,6 millions d'euros, a indiqué Scotland Yard ce jeudi 1er octobre. À la suite de sa condamnation, le sexagénaire a fait l'objet d'une ordonnance de confiscation en vertu de la loi sur les produits de crime. Après une audience tenue en juillet, le tribunal londonien de Woolwich a statué jeudi qu'il devait maintenant rembourser ce montant dans les trois prochains mois, ou devra sinon purger sept ans de prison supplémentaires, a indiqué la police de Londres.

"À ce jour, nous avons récupéré un peu plus d'un tiers des biens volés et une grande partie a déjà été restituée aux victimes", a expliqué l'inspecteur en chef-détective Mark Bedford dans un communiqué.

À lire aussi
Un pub anglais (illustration) la revue de presse
Grande-Bretagne : certains députés interdits d'accès aux pubs et commerces

"Nous avons toujours dit que la fin des procès des personnes impliquées ne marquait pas la fin de l'enquête", a-t-il ajouté, exprimant sa détermination à faire en sorte que "les criminels ne tirent aucun avantage financier de leurs infractions".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Angleterre Justice Braquage
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants