1 min de lecture Justice

Orléans : une jeune femme algérienne séquestrée depuis septembre

Des policiers de la BAC ont pu secourir la jeune femme, qui ne connaissait pas son adresse, après avoir géolocalisé un appel à ses proches.

Un agent de la police nationale (illustration).
Un agent de la police nationale (illustration). Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Florine Boukhelifa et AFP

Elle ne sortait qu'une fois par semaine avec son mari pour aller faire des courses. Une jeune femme algérienne de 22 ans a été secourue dans la soirée du lundi 7 décembre par la police. Elle était séquestrée depuis septembre à Orléans au domicile familial où elle était régulièrement violentée.

La jeune femme était arrivée d'Algérie en septembre dernier pour rejoindre son époux du même âge. Elle avait alors emménagé dans un appartement où vivait également son beau-père et recevait régulièrement des coups. Dimanche soir, la jeune femme était à nouveau frappée. Un coup de poing lui a cassé le nez et elle a perdu connaissance après que son mari l'a étranglée. L'un des deux hommes présents a appelé les urgences, avant de se rétracter par crainte d'une visite de la police, a affirmé la victime.

Lundi soir, la jeune femme, qui ne maîtrise pas le français et ne connaissait pas son adresse, a finalement réussi à joindre des proches. Des agents de la BAC ont pu intervenir après avoir géolocalisé l'appel téléphonique, selon une source policière. La victime a été conduite à l'hôpital et a reçu une ITT de cinq jours. Dans le même temps, le mari et le beau-père ont été placés en garde à vue. Le lendemain matin, le frère du mari, âgé de 19 ans et logeant à l'extérieur de l'appartement, a lui aussi été interpellé et placé en garde à vue, également mis en cause.

Tous de nationalité algérienne, les trois hommes devaient être déférés au tribunal dans l'après-midi du mercredi 9 décembre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Police Algérie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants