3 min de lecture Incendie à Notre-Dame

Notre-Dame de Paris : pourquoi l'incendie a été si difficile à maîtriser

ÉCLAIRAGE - Après une nuit de lutte, les pompiers sont parvenus, ce mardi 16 avril, à éteindre le violent incendie qui ravageait Notre-Dame de Paris depuis la veille au soir. Les flammes, qui se sont rapidement propagées, ont été difficiles à maîtriser.

Le mardi 16 avril, l'incendie éteint, il ne reste plus rien de la flèche de Notre-Dame de Paris
Le mardi 16 avril, l'incendie éteint, il ne reste plus rien de la flèche de Notre-Dame de Paris Crédit : Bertrand GUAY / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Des cris de stupeur et des pleurs se sont élevés sur le parvis de Notre-Dame de Paris, lorsque la flèche de la cathédrale s'est effondrée, au milieu des flammes qui ravageaient la charpente en bois. La cathédrale a été victime d'un important incendie, à partir de 18H50, le lundi 15 avril. Les pompiers n'ont pu en venir à bout que le lendemain, mardi 16 avril, peu avant 10 heures.

"L'ensemble du feu est éteint", a déclaré Gabriel Plus, le porte-parole de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, précisant que le "violent feu" s'était "propagé très rapidement sur l'ensemble de la toiture" sur "1.000 mètres carrés environ". Une enquête a été ouverte pour "destruction involontaire par incendie".

La lutte contre les flammes aura duré environ 15 heures. Si la structure de la cathédrale "est sauvée et préservée dans sa globalité", les dégâts causés sont considérables. Alors, pourquoi l'incendie a-t-il été si difficile à maîtriser ?

Larguer de l'eau, une option inenvisageable

Donald Trump s'était interrogé sur Twitter : "Peut-être faudrait-il utiliser des bombardiers d'eau pour éteindre l'incendie". Mais cette hypothèse était loin d'être réalisable. Larguer de l'eau sur Notre-Dame de Paris pour éteindre les flammes n'est pas une option, avait indiqué la Direction générale de la Sécurité civile, car cela pourrait détruire le bâtiment en proie à un violent incendie.

À lire aussi
La cathédrale Notre-Dame de Paris, le 19 avril 2019 Incendie à Notre-Dame
Notre-Dame reconstruite en 5 ans : "Ce n'est pas très sérieux", dit un historien du patrimoine

La Sécurité civile avait confirmé sur Twitter que "le largage d'eau par avion sur ce type d'édifice pourrait en effet entraîner l'effondrement de l'intégralité de la structure". Et d'ajouter dans un message suivant : "Hélicoptère ou avion, le poids de l'eau et l'intensité du largage à basse altitude pourraient en effet fragiliser la structure de Notre-Dame et entraîner des dommages collatéraux sur les immeubles aux alentours".

C'est un "feu difficile", avaient indiqué les pompiers à l'AFP. Environ 400 d'entre eux ont été mobilisés autour de l'édifice, selon le ministère de l'Intérieur sur Twitter. Ce mardi 16 avril, 100 soldats du feu "sont encore engagés et le resteront toute la journée", a indiqué Gabriel Plus, le porte-parole de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

Sur place, les secours ont tenté d'éteindre le feu à coup de lances à eau puissantes, juchés sur des bras articulés à plusieurs dizaines de mètres de hauteur, selon les images de l'AFP. Le feu, qui s'est propagé extrêmement rapidement, a pris dans les combles de la cathédrale. Il semblait être parti d'échafaudages installés sur le toit de l'édifice, construite entre le XIIe et le XIVe siècle, selon les pompiers.

Une charpente en bois

Autre difficulté : la charpente en bois. Invisible des visiteurs, la charpente de la cathédrale Notre-Dame de Paris était un joyau de l'architecture médiévale constitué de poutres vieilles pour les plus anciennes de huit siècles. 

Comme le souligne le site internet de la cathédrale, la charpente de Notre-Dame était l'une des charpentes les plus anciennes de la ville. Elle était surnommée la "forêt" en raison de son enchevêtrement de poutres en bois de chêne, chacune taillée dans un arbre différent. Elle présentait des dimensions impressionnantes, même pour un bâtiment contemporain : plus de 100 mètres de longueur, 13 mètres de largeur dans la nef, 40 mètres dans le transept et 10 mètres de hauteur. 

La charpente d'origine, datant de 1160-1170, avait disparu mais certains de ses éléments avaient été réutilisés lorsqu'elle avait été remplacée par une nouvelle structure en 1220, à la suite d'un incendie ou de travaux d'agrandissement. Dans la nef, elle avait été installée entre 1220 et 1240. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Incendie à Notre-Dame Notre-Dame de Paris Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797436350
Notre-Dame de Paris : pourquoi l'incendie a été si difficile à maîtriser
Notre-Dame de Paris : pourquoi l'incendie a été si difficile à maîtriser
ÉCLAIRAGE - Après une nuit de lutte, les pompiers sont parvenus, ce mardi 16 avril, à éteindre le violent incendie qui ravageait Notre-Dame de Paris depuis la veille au soir. Les flammes, qui se sont rapidement propagées, ont été difficiles à maîtriser.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/notre-dame-de-paris-pourquoi-l-incendie-est-si-difficile-a-maitriser-7797436350
2019-04-15 23:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/EnHIjttrotj4o9B9XtSpCA/330v220-2/online/image/2019/0416/7797440405_le-mardi-16-avril-il-ne-reste-plus-rien-de-la-fleche-de-notre-dame-de-paris.jpg