2 min de lecture Faits divers

Nordahl Lelandais : onze familles se réunissent à Lyon pour percer le mystère

INFO RTL - Déjà mis en examen dans les affaires de la petite Maëlys et du caporal Arthur Noyer, Nordahl Lelandais est au cœur d'une nouvelle enquête sur la disparition de Malik Boutvillain en 2012.

>
Nordahl Lelandais : onze familles se réunissent à Lyon pour percer le mystère Crédit Image : PHILIPPE DESMAZES / AFP | Crédit Média : Serge Pueyo | Durée : | Date :
Serge Pueyo et Lucie Valais

Une nouvelle disparition au dossier Lelandais ? Déjà mis en cause dans l'affaire de la petite Maëlys, la fillette de 9 ans disparue depuis le 27 août, puis mis en examen pour "assassinat" dans celle du caporal Arthur Noyer, introuvable depuis avril dernier, Nordahl Lelandais pourrait bien se retrouver au cœur d'une nouvelle disparition.

La gendarmerie vient d'ouvrir une cellule d'enquête spéciale qui s'intéresse au profil du suspect, et tente de déterminer si Nordahl Lelandais est un tueur en série. Ce jeudi 1er février, onze familles vont se réunir à Lyon. L'objectif : se retrouver pour échanger sur la disparition mystérieuse de leur proche ces dernières années dans la région Auvergne-Rhône-Alpes

Et surtout, les familles souhaitent demander des vérifications sur Nordahl Lelandais. Ou plus particulièrement, sur son parcours, pour savoir si l'individu aurait pu se trouver à proximité de l'endroit où leur proche a disparu. Un moyen pour ces familles de faire pression sur la justice pour faire entendre leur voix.

À lire aussi
Le couloir d'une prison française Prisons
Prison : un détenu de 76 ans se suicide dans sa cellule

Enquête ouverte concernant Malik Boutvillain

Parmi les familles qui se rendront à Lyon figure celle de Malik Boutvillain, 32 ans, disparu mystérieusement le 6 mai 2012 à Échirolles, dans la banlieue de Grenoble en Isère. Le jeune homme était parti faire son jogging. Sa famille ne l’a jamais revu. Alerté, la police n’a jamais vraiment fait de recherche, au grand dam de la famille de Malik. 

Après six ans de combat, la semaine dernière, le procureur de Grenoble a reçu les proches de Malik pour leur annoncer qu'une enquête allait - enfin - être ouverte sur sa disparition et que c'est la police judiciaire qui allait mener les investigations. Il s’agit là d’une conséquence directe de l’affaire Lelandais.

"La disparition de mon frère est enfin prise au sérieux", se félicite Dalila, sa sœur. Et d'ajouter : "Je ne le laisserai jamais tomber. Malik, c'est mon petit frère, et il faut que je sache ce qu'il lui est arrivé, que je le retrouve". Pour Badra, la mère de Malik, c'est une première victoire, après des années de souffrance : "Enfin ça bouge. Enfin on nous écoute", explique-t-elle.

Badra et Dalila Boutevillain, la mère et la soeur de Malik, disparu le 6 mai 2012 à Échirolles(Isère)
Badra et Dalila Boutevillain, la mère et la soeur de Malik, disparu le 6 mai 2012 à Échirolles(Isère) Crédit : Serge Pueyo pour RTL
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Justice Enquête
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792083856
Nordahl Lelandais : onze familles se réunissent à Lyon pour percer le mystère
Nordahl Lelandais : onze familles se réunissent à Lyon pour percer le mystère
INFO RTL - Déjà mis en examen dans les affaires de la petite Maëlys et du caporal Arthur Noyer, Nordahl Lelandais est au cœur d'une nouvelle enquête sur la disparition de Malik Boutvillain en 2012.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/nordahl-lelandais-onze-familles-se-reunissent-a-lyon-pour-percer-le-mystere-7792083856
2018-02-01 06:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7bzIP7lJwcW5f4WDBsOEuQ/330v220-2/online/image/2017/1026/7790685417_un-invite-du-mariage-pendant-lequel-maelys-a-disparu-entre-dans-la-gendarmerie-pour-etre-interroge-a-pont-de-beauvoisin-en-isere.jpg