1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Nord : une équipe de foot perd et appelle la police pour tester l'alcoolémie l'arbitre
1 min de lecture

Nord : une équipe de foot perd et appelle la police pour tester l'alcoolémie l'arbitre

VU DANS LA PRESSE - Mauvaise perdante, l'équipe de Maing dans le Nord, a fait appel à la police pour soumettre l'arbitre à un test d'alcoolémie, qui s'est avéré négatif.

Un arbitre (image d'illustration)
Un arbitre (image d'illustration)
Crédit : Thinkstock by Getty Images
Romain Giraud

C'est un fait insolite plutôt rare, mais de plus en plus répandu. Alors que le nombre d'agressions des arbitres a atteint un record cette saison dans le monde amateur, l'équipe de Maing, dans le Nord, a décidé d'appeler la police après une rencontre qu'elle a perdue dimanche 21 novembre (1-2), afin de soumettre l'arbitre de la rencontre à un test d'alcoolémie. 

Les faits, rapportés par La Voix du Nord, se sont déroulés au moment où l'entraineur de l'équipe perdante devait signer la feuille de match dans le vestiaire de l'arbitre :"L'entraîneur dit que ça sent l’alcool et qu’il ne signera pas tant que je n’aurai pas soufflé dans le ballon", a témoigné l'officiel Aymeric Steu, 27 ans. 

Lors de la 80e minute de jeu, l'équipe de Maing mène pourtant (1-0) mais une décision va faire basculer la rencontre : alors que l'attaquant de l'équipe se dirige vers le but, il s'écroule dans la surface, "d’où je suis, j’estime qu’il n’y a pas faute", explique l'arbitre. Sur le contre, l'équipe adverse égalise et le gardien de Maing insulte Aymeric, contraint de sortir le carton rouge. En infériorité numérique, l'équipe s'incline finalement et perd ses nerfs. 

Arrivée sur les lieux, la police affirme qu'elle n'a pas le droit de soumettre l'arbitre à un test de dépistage. Mais l'homme en noir souhaite absolument souffler pour être lavé de tous soupçons. Le test se révélera être négatif. "Mon coach m’a assuré que ce n’était pas lui qui avait appelé la police", a assuré le président du club qui n'était pas sur les lieux ajoutant que "s’il y a eu des faits graves contre l’arbitre et qu’il y a des sanctions, on assumera ce qu’il faut assumer". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/