2 min de lecture Violences

Nicolas Douchez accusé de violences : "Aucune blessure constatée", dit son avocate

Le footballeur, qui souhaite "rétablir la vérité des faits" qui lui sont reprochés sera finalement jugé pour "violences en état d'ivresse".

Nicolas Douchez, en 2014
Nicolas Douchez, en 2014 Crédit : RODRIGUEZ PASCAL/SIPA
Léa Stassinet
Léa Stassinet

La nouvelle avait provoqué une onde de choc, dans le milieu du football mais pas seulement. Jeudi 26 octobre, Le Parisien révélait que le gardien du club de Lens Nicolas Douchez avait été interpellé à Paris après une violente altercation avec sa compagne, dans un appartement du XVIIème arrondissement de Paris. Retrouvé en état d'ébriété, le footballeur avait été placé en garde à vue pour "violences conjugales"

Nos confrères faisaient état d'un récit glaçant : la jeune femme de 28 ans aurait été découverte par les policiers "nue, en sang, le corps couvert d'hématomes, pleurant, hurlant au milieu de son appartement dévasté". Une source confiait également au journal que l'ancien goal du PSG "l'avait massacrée (...). Il l'a saisie par les cheveux et lui a cogné la tête sur le mur et le sol". 

Mais vendredi soir, son avocate a avancé une toute autre version. "Il y a un très, très gros décalage entre ce qui a été indiqué dans la presse et la réalité du dossier", a déclaré Me Caroline Toby dans les colonnes du journal L'Équipe. Lors de la conférence de presse donnée par l'avocate, celle-ci a précisé que la jeune femme n'était pas la compagne du joueur mais simplement une "amie"

À lire aussi
Un militaire près du drapeau de l'Inde. (illustration) Inde
Inde : 17 hommes suspectés du viol d'une fillette pendant des semaines

"Une dispute entre deux personnes", pour Me Toby

"Nous voulons rétablir la vérité des faits tels qu'ils se sont passés. Il y a eu des constatations policières, une enquête et une confrontation à l'issue desquelles aucune blessure, aucune trace de sang, de coup, n'ont été constatées", a expliqué Me Toby. Elle souligne d'ailleurs que les poursuites concernent des "violences sans interruption temporaire de travail".

Selon elle, la victime a confirmé lors d'une confrontation "qu'elle n'avait pas été frappée et ne voulait pas déposer plainte. Concernant les traces de sang, là aussi il faut rétablir la vérité : ce ne sont pas les siennes, elle l'a elle-même reconnu. Ce sont celles de mon client, qui a tapé sur un mur et s'est blessé tout seul", poursuit l'avocate dans le journal sportif, qui parle d'une "dispute entre deux personnes, assez violente et bruyante pour que la police intervienne".

La jeune femme de 27 ans n'a d'ailleurs pas souhaité faire évaluer ses blessures par l'unité médico-judiciaire. Nicolas Douchez a quant à lui été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de prendre contact avec la victime. Un procès aura lieu en février. Le gardien du RC Lens comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Paris pour "violences en état d'ivresse" et "dégradation grave du bien d'autrui". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Violences Football Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790714900
Nicolas Douchez accusé de violences : "Aucune blessure constatée", dit son avocate
Nicolas Douchez accusé de violences : "Aucune blessure constatée", dit son avocate
Le footballeur, qui souhaite "rétablir la vérité des faits" qui lui sont reprochés sera finalement jugé pour "violences en état d'ivresse".
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/nicolas-douchez-accuse-de-violences-aucune-blessure-constatee-dit-son-avocate-7790714900
2017-10-28 17:34:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/MHcOYhr9yN1JxmsOxsxu-w/330v220-2/online/image/2017/1028/7790714958_nicolas-douchez-en-2014.jpg