2 min de lecture Faits divers

Nice : un réseau de cambrioleurs qui surveillaient leurs cibles par GPS démantelé

VU DANS LA PRESSE - Un réseau de cambrioleurs a été démantelé, lundi 27 et mardi 28 janvier, par la police judiciaire de Nice. Les malfaiteurs surveillaient à distance de futures victimes à l’aide de balises GPS installées à leur insu sur leur véhicule.

Le symbole de la justice (illustration)
Le symbole de la justice (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Cinq personnes soupçonnés d'être des cambrioleurs ont été arrêtés, lundi 27 et mardi 28 janvier, dans les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes. Les enquêteurs de la police judiciaire de Nice ont réussi à démanteler un réseau particulièrement bien ficelé : les malfaiteurs surveillaient à distance leurs futures victimes avant de les cambrioler, grâce à un dispositif de balises GPS.

Surveillances physiques et balises GPS qui rapportent une géolocalisation en temps réel : une stratégie idéale pour ne pas être pris en flagrant délit. Tout commence à la fin de l’année 2019 lorsqu'un commerçant de Cannes emmène sa voiture au garage pour un contrôle technique. Le garagiste découvre alors une balise installée sous le véhicule. Une enquête est alors ouverte par le parquet de Grasse et confiée à la sûreté départementale des Alpes-Maritimes, avant d’être récupérée par la police judiciaire de Nice.

On craignait que ces balises servent à des projets de séquestrations

Le commissaire divisionnaire Florent Mion, chef de la PJ de Nice
Partager la citation

"On craignait que ces balises servent à des projets de séquestrations", explique le commissaire divisionnaire Florent Mion, chef de la PJ de Nice. "Dans le département, il y a hélas régulièrement des affaires de gens fortunés séquestrés à leurs domiciles. Et les victimes étaient souvent préalablement suivies par les malfaiteurs. Le préjudice peut être très élevé", rapporte le Parisien

Les expertises techniques permettront aux enquêteurs de remonter jusqu’aux cinq individus appartenant à la communauté des gens du voyage. Âgés de 20 à 32 ans, ils sont connus des services de police pour des faits de volsIls sont soupçonnés de deux cambriolages en janvier à Tourettes-sur-Loup et Théoule-sur-Mer (Alpes-Maritimes). 

À lire aussi
Jean-Marc Bonfils en janvier 2020 Liban
Explosions à Beyrouth : un architecte français est décédé dans la catastrophe

Les victimes auraient été surveillées physiquement à la sortie de leur travail avant que leur voiture ne soit balisée. Les suspects agissaient comme des policiers, avec des filatures. Ils employaient des méthodes professionnelles, malgré quelques erreurs", a détaillé le commissaire divisionnaire Florent Mion.

Interpellés en flagrant délit

Lundi 27 janvier, trois des suspects sont interpellés en flagrant délit au péage de La Barque (Bouches-du-Rhône). Ils revenaient de la région de Beaune (Côte d'or), où ils sont soupçonnés d'avoir cambriolé un troisième commerçant. Dans leurs voitures, les enquêteurs découvrent du matériel d'effraction ainsi que des "téléphones de guerre". 

Le lendemain matin, les deux autres suspects sont arrêtés dans un camp de gens du voyage à La Colle-sur-Loup et Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes). Placés en garde à vue, les cinq suspects doivent être présentés à un juge d'instruction de Grasse, vendredi 31 janvier, en vue de leur mise en examen. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Cambriolages Vol
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants