1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Nabilla : après la vidéo de Closer, elle est de nouveau privée de promenade
1 min de lecture

Nabilla : après la vidéo de Closer, elle est de nouveau privée de promenade

Alors qu'elle est en détention provisoire depuis le 8 novembre, Nabilla ne peut plus sortir pour "éviter une nouvelle prise d'images".

Nabilla Benattia
Nabilla Benattia
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Écrouée depuis le 8 novembre dernier dans le quartier pour femmes de la maison de Versailles, Nabilla fait toujours la Une des journaux, notamment de Closer où elle a été photographiée lors d'une promenade en compagnie de certaines détenues. Les photos et la vidéo ont fait le tour des médias avant que la star de télé-réalité ne décident de porter plainte pour "atteinte à la vie privée"

Promenade terminée pour Nabilla

Toujours isolée dans une cellule individuelle, Nabilla pouvait tout de même se promener avec les autres détenues. Un temps qui semble révolu selon les propos de son avocat, Me Christian Saint-Palais. Ce dernier a affirmé qu'elle était de nouveau privée de promenade pour éviter "une nouvelle prise d'images".

Après la publications des clichés, il avait qualifié les images de "dégradantes", filmée "dans une situation de vulnérabilité". "Dans une prison, je crois que l'atteinte à la vie privée est encore plus grave", avait souligné l'avocat.

Nabilla a reçu sa première visite

Après trois semaines d'incarcération, Nabilla a reçu sa première visite, celle de sa grand-mère. Si Livia a trouvé sa petite-fille "en bonne santé" et "très forte", elle a déclaré que "maintenant, elle a réalisé qu'elle n'avait plus affaire à un ami mais à un ennemi. Elle est prête à affronter ce qu'elle a à affronter".

À lire aussi

Soupçonnée d'avoir poignardé au thorax son compagnon, Thomas Vergara, la star de la télé-réalité avait demandé sa sortie de prison et son placement sous contrôle judiciaire mi-novembre. Une requête qui avait été rejetée par le tribunal, laissant Nabilla en prison.

Une situation qui pourrait durer encore longtemps selon Anne Constance Coll, avocate spécialisée dans le droit public contacté par Paris Match : "Nabilla peut rester en prison jusqu'au jugement, ce qui peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois". Si elle est reconnue coupable d'homicide volontaire, Nabilla risque jusqu'à 30 ans de prison.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/