1 min de lecture Faits divers

Moselle : un homme reconnaît avoir étranglé sa femme

Un septuagénaire a reconnu avoir tué sa femme, retrouvée étranglée dans une pièce du sous-sol de leur domicile à Kanfen, en Moselle.

la ville de Kanfen, dans le département de la Moselle
la ville de Kanfen, dans le département de la Moselle Crédit : Montage / RTL.fr
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et AFP

C'est le fils, inquiet de ne pas avoir de nouvelles de sa mère, qui a donné l'alerte. Âgé de 74 ans, un homme a reconnu avoir étranglé et tué sa femme à Kanfen, dans le département de la Moselle.

La victime, née en 1953, a été découverte lundi 27 mai "dans une pièce attenant au garage", a précisé la gendarmerie. "La dame a été retrouvée par les pompiers, agissant sur réquisition des gendarmes, au sous-sol, vers 20h30", a indiqué Julien Berger, procureur adjoint au parquet de Metz.

Son mari "a été interpellé non loin de son domicile" dans la commune de Kanfen, à la frontière luxembourgeoise, lundi vers 23h30 et placé en garde à vue, selon le magistrat. "Il est passé aux aveux et a reconnu une strangulation dans la matinée, dans le cadre d'un divorce", a ajouté Julien Berger, précisant que le couple était marié depuis 1973.

Aucune violence connue auparavant

Aucune violence ni menace n'avait été signalée auparavant au sein du couple. Le septuagénaire sera présenté mercredi 29 mai à un juge d'instruction. "Nous n'avons pas encore déterminé s'il s'agissait d'un homicide ou d'un assassinat", a déclaré le procureur adjoint.

En 2017, 130 femmes ont été tuées par leur mari, conjoint ou ancien mari, soit une tous les trois jours. Et chaque année, en France, près de 220.000 femmes subissent des violences de la part de leur conjoint ou ex-conjoint. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Moselle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants