1 min de lecture Faits divers

Mort de trois adolescents dans une explosion en 2015 : de nouvelles expertises ordonnées

Le 13 juin 2015, trois adolescents de 14 à 16 ans, qui jouaient dans une cabane en pierre, avaient été tués dans une explosion de produits chimiques. Un quatrième, grièvement blessé, avait survécu.

Un uniforme de police (illustration)
Un uniforme de police (illustration) Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Cinq ans après la mort de trois adolescents lors d'une explosion de produits chimiques à Bas-en-Basset (Haute-Loire), la justice a ordonné de nouvelles expertises qui "relancent l'enquête en cours", s'est félicité mercredi 29 juillet Alain Saez, porte-parole des familles des victimes.

Lui-même père d'un des adolescents tués, Alain Saez a fait part de sa "satisfaction d'avoir été entendu par la justice". Les deux ordonnances, prises courant juillet par la juge d'instruction du Puy-en-Velay chargée du dossier, concernent notamment des analyses biologiques et physico-chimiques des scellés.

Elles visent notamment à caractériser les conditions de fabrication et d'explosion du TATP, l'explosif dont des résidus ont été trouvés sur le lieu du drame. Cet explosif artisanal, aussi appelé peroxyde d'acétone, est fréquemment utilisé par des groupes terroristes. Et selon Maître Gilles-Jean Portejoie, l'avocat des familles, "la piste d'une cache de l'ETA (organisation séparatiste basque, ndlr) n'est pas exclue".

En août 2019, une information judiciaire pour "homicides involontaires" avait été ouverte au Puy-en-Velay à la suite d'une plainte avec constitution de partie civile des parents des victimes, alors que la justice avait classé l'affaire l'année précédente.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Mort Explosion
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants