1 min de lecture Abattoir

Morbihan : un bébé cochon adopté finit en rillettes

Un jeune cochon adopté par une famille a été abattu avant d'être mangé. Trois mois de prison avec sursis et 500 euros d’amende ont été requis à l’encontre de la prévenue.

Des cochons en élevage (illustration)
Des cochons en élevage (illustration) Crédit : PIERRE ANDRIEU / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

Un jeune cochon du nom de Babe n'aura jamais l'occasion de mener la vie tranquille à laquelle il était destiné. L'animal qui faisait parti de l’association "Le paradis de la dernière chance" , qui vient en aide aux équidés destinés à abattoir, avait eu la chance d'être recueilli par une famille volontaire. Avant de mourir dans des conditions tragiques, raconte le quotidien régional Ouest-France.

L’affaire remonte à novembre 2016. Après avoir accepté d’accueillir un jeune cochon chez elle, cette famille était chargée de le nourrir et de l’entretenir en ayant évidemment l’interdiction de lui faire subir des violences. En cas de difficultés, il convenait de le rendre à l’association.

Mais trois semaines plus tard, la responsable de l’association située dans le Morbihan découvre que la petite truie, prénommée Babe, a été abattue et dépecée. Au départ, la prévenue de 49 ans, poursuivie pour abus de confiance, avait nié, avant d’indiquer qu’elle avait confié à son ex-mari l’animal devenu trop grand. Cet homme, un ancien boucher de campagne a avoué avoir tué Babe d’un coup de fusil pour produire des rillettes, de la charcuterie et des saucisses.

Cette affaire est allée jusqu'au tribunal correctionnel. Jeudi 4 avril, au tribunal de Vannes, le vice-procureur a requis trois mois de prison avec sursis et 500 euros d’amende à l’encontre de celle qu’il soupçonne de trafic. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Abattoir Animaux Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants