2 min de lecture Justice

Montauban : un prêtre condamné à 3 ans de prison pour avoir agressé sexuellement son cousin

Durant son procès, Jean-Marc Desperon a reconnu des "caresses sur le corps, les fesses, pouvant toucher le sexe" de son petit cousin.

Un prêtre en train de prier dans une église (photo d'illustration).
Un prêtre en train de prier dans une église (photo d'illustration). Crédit : Ye Aung THU / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

"Je t'ai dit 'non' Jean-Marc. Rien ne t'a freiné, c'était une relation physique obligée. On a vécu une relation amoureuse dans laquelle tu étais seul Jean-Marc". À la barre, la victime de Jean-Marc Desperon, son petit cousin, a regardé l'accusé droit dans les yeux. 

Celui-là même était jugé par le tribunal correctionnel de Montauban pour des agressions sexuelles sur son petit cousin âgé de moins de 15 ans, puis après ses 15 ans entre 2005 et fin 2009 à Toulouse, Paris, Gordes (Vaucluse) et Frouzins (Haute-Garonne). Ce mardi 5 février, il a été condamné à trois ans de prison et à cinq ans de suivi socio-judiciaire avec interdiction d'exercer une activité professionnelle ou bénévole avec des enfants. 

La victime n'avait jamais porté plainte et les faits avaient été révélés en avril 2016 par Mediapart. L'affaire ayant éclaté au grand jour, le prêtre avait disparu quelques jours avant qu'on ne le retrouve à son domicile de Finhan (Tarn-et-Garonne). Placé en garde à vue, il avait reconnu trois actes commis sur son petit cousin. La présidente a rappelé à l'audience que les actes étaient beaucoup plus nombreux, selon les dires de la victime.  

De simples caresses sans désir sexuel, dit l'accusé

À lire aussi
Le tribunal de Créteil  (Illustration) justice
Val-de-Marne : trois ans ferme pour un comptable qui prostituait sa petite amie lycéenne

À l'audience justement, Jean-Marc Desperon reconnaît des "caresses sur le corps, les fesses, pouvant toucher le sexe" mais pour lui "c'étaient de simples caresses sans désir sexuel de (sa) part". 

"J'ai honte que tu aies dit à ma mère alors qu'elle avait perdu son mari et avait deux cancers qu'elle n'avait pas le monopole de la souffrance. Je n'ai pas eu le courage de porter plainte. C'est mon frère aîné qui m'a dit : 'Si rien n'est fait, il y en aura d'autres'", a de son côté déclaré la victime. 

Durant le procès, l'avocate générale Véronique Benlafquih rappelle que les faits reprochés, même prescrits, ont débuté en 1982, amenant le diocèse de Lyon à l'exfiltrer vers celui de Montauban, sa région d'origine. Elle avait requis 4 ans de prison, non aménageables. 

Finalement, l'ancien prêtre a quitté libre le palais de justice. C'est un juge d'application des peines qui décidera de la manière dont la sanction sera appliquée. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Agression sexuelle Église
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796459607
Montauban : un prêtre condamné à 3 ans de prison pour avoir agressé sexuellement son cousin
Montauban : un prêtre condamné à 3 ans de prison pour avoir agressé sexuellement son cousin
Durant son procès, Jean-Marc Desperon a reconnu des "caresses sur le corps, les fesses, pouvant toucher le sexe" de son petit cousin.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/montauban-un-pretre-condamne-a-3-ans-de-prison-pour-avoir-agresse-sexuellement-son-cousin-7796459607
2019-02-06 03:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/35bHS895uCVr2R8XippaRQ/330v220-2/online/image/2018/0919/7794851767_38-ans-ce-pretre-s-est-donne-la-mort-dans-son-eglise-de-saint-romain-en-normandie-son-corps-a-ete-decouvert-mardi-18-septembre-2018.jpg