2 min de lecture Toulouse

Toulouse : une religieuse accusée d'agression sexuelle par une ancienne élève

Une ancienne élève d'un collège à Seilh, près de Toulouse, accuse une sœur dominicaine de l'avoir agressée sexuellement lorsqu'elle avait 14 ans.

Une église (illustration)
Une église (illustration) Crédit : Nicolas Messyasz / Sipa Press
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Une nouvelle affaire d'agression sexuelle au sein de l'Église catholique. Dans la région de Toulouse, une religieuse, issue de la congrégation des dominicaines, est en effet accusée d'avoir agressé sexuellement une adolescente, Alice, il y a 38 ans.

Contactée par France 3, elle raconte son année de quatrième. "Cela duré tout au long de l’année scolaire, car j’y étais pensionnaire. Cela a commencé par des baisers, puis des caresses sur le corps, jusqu'à aller un peu plus loin au Vatican, lors d'une voyage scolaire", détaille celle qui évoque également un "harcèlement moral".

Elle explique : "Elle me désignait comme 'le mal' (...) Un jour, nous étions partis pour une retraite de trois jours. Elle a alors dit à nouveau à tout le monde que j’étais le 'mal' et donc qu’il y aurait une séance d’exorcisme".

À lire aussi
L'école de Bessens, petite commune rurale du Tarn-et-garonne Tarn-et-Garonne
Chute d'un arbre dans une école : l'un des garçons a été amputé d'une jambe

Si cette dernière a longtemps gardé le silence, elle a décidé de raconter son calvaire lorsque la religieuse, qui était en fait son ancien professeur principal au collège de l'Annonciation, dans la ville de Seilh, est partie à la retraite et s'est installée dans un couvent proche du domicile de son ancienne élève.

La religieuse assure n'avoir "rien à se reprocher"

Une proximité impossible à supporter pour Alice, aujourd'hui âgée de 52 ans, alors que, selon ses dires, elle aurait même reçu un mail de "pardon" de la religieuse.

Sœur Anna, comme elle est appelée par France 3, a refusé de s'exprimer sur cette affaire assurant qu'elle n'avait "rien à se reprocher". "Je suis bien paisible (...) Cette histoire va très très loin et le seul truc que je dis, c'est que je ne veux pas lui porter tort".

Lorsque je m’en suis souvenu, j'avais 34 ou 36 ans, il y avait prescription

Alice, à France 3
Partager la citation

Si Alice n'a jamais déposé plainte, c'est surtout parce qu'elle a mis près de vingt ans à prendre conscience des faits. "Quand on est toute petite on sait qu’il y a quelque chose qui ne va pas…  On le sait… Enfin on ne peut pas le dire (...) Ce n’est pas possible. Après lorsque je m’en suis souvenu, j'avais 34 ou 36 ans, il y avait prescription". 

C'est pourquoi aujourd'hui, la quinquagénaire réclame simplement le déplacement de la religieuse afin de pouvoir retrouver la paix et ainsi reprendre le cours de sa vie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Toulouse Église Agression sexuelle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796291975
Toulouse : une religieuse accusée d'agression sexuelle par une ancienne élève
Toulouse : une religieuse accusée d'agression sexuelle par une ancienne élève
Une ancienne élève d'un collège à Seilh, près de Toulouse, accuse une sœur dominicaine de l'avoir agressée sexuellement lorsqu'elle avait 14 ans.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/toulouse-une-religieuse-accusee-d-agression-sexuelle-sur-une-ancienne-eleve-7796291975
2019-01-21 15:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/I44wx7HM3vLypXyVApx3HQ/330v220-2/online/image/2017/0506/7788428760_une-eglise-en-seine-maritime-le-28-juillet-2016.jpg