1 min de lecture Faits divers

Montauban : armé d'un couteau, un "déséquilibré" sème la panique

L'assaillant, âgé d'une trentaine d'années, a sévi en voiture puis à pieds, blessant une passante au couteau, avant d'être appréhendé par la police.

Des voitures de police stationnées à Bobigny, le 30 septembre 2008 (illustration)
Des voitures de police stationnées à Bobigny, le 30 septembre 2008 (illustration) Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Un homme d'une trentaine d'années a été appréhendé par les policiers municipaux de Montauban (Tarn-et-Garonne) ce dimanche 19 février après avoir semé la panique dans la ville, comme le relate La Dépêche. À bord d'une Golf immatriculée dans le 31, l'homme a effrayé de nombreux passants. Celui-ci s'est laissé aller "à un véritable rodéo", selon le quotidien, d'abord sur la rocade puis dans le centre-ville de Montauban. Pris en chasse par la police municipale, il est ensuite descendu de son véhicule et a agressé au couteau une passante. La victime, blessée à l'omoplate, a été évacuée à l'hôpital de Montauban. Ses jours ne sont pas en danger, selon le parquet.

Poursuivant son opération de terreur à pied, l'homme a ensuite agressé un couple d'une soixantaine d'années, sans les blesser. Il a finalement été neutralisé par un policier qui lui a asséné quatre tirs de pistolet, le touchant de deux balles à l'abdomen et à la jambe. Une fois menotté, le suspect, originaire de Saint-Denis de la Réunion, a alors crié "Allah Akbar ("Dieu est grand" en arabe)" et "On va tous vous tuer", a indiqué le parquet de Montauban. "C'est l'acte d'un déséquilibré", avait rapidement déclaré une source proche de l'enquête, écartant l'hypothèse terroriste.

Le suspect, né en 1985 et résidant à Montauban, avait été hospitalisé d'office "au moins trois fois" pour des troubles psychiatriques, selon le parquet. Il n'est pas fiché S et n'est "a priori" pas connu des services de police. Ce 19 février au soir, il était hospitalisé, selon le parquet. Si son état le permet, il devrait ensuite être placé en garde à vue. Cette version des faits, dans ses grands traits, avait été donnée un peu plus tôt dans la journée par une source proche de l'enquête et la maire LR de Montauban, Brigitte Barèges.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Agression Montauban
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants