2 min de lecture Crash avion Malaysia Airlines

MH370 : le fragment d'aile, arrivé à Toulouse, est prêt à être analysé

Arrivé par avion à Paris-Orly ce samedi matin, le débris d'aile d'avion, retrouvé il y a trois jours sur une plage de La Réunion, a été convoyé dans la journée jusqu'à Toulou se pour être analysé.

>
MH370 : le fragment d'aile, arrivé à Toulouse, est prêt à être analysé Crédit Image : YANNICK PITOU / AFP | Crédit Média : Patrick Isson | Durée : | Date :
micro générique
La rédaction numérique de RTL

L'énigme du MH370 est désormais suspendue à un fragment d'aile. Le débris retrouvé sur une plage de l'île de La Réunion est arrivé à Toulouse, en France, samedi 1er aoû,t dans l'après-midi. Il va être analysé au sein du laboratoire de Balma, situé près de la Ville rose. Il est la référence au niveau européen, reconnu comme le laboratoire le plus pointu en matière d'essai au sol avec des équipements permettant de simuler un crash.  Les experts pourront déterminer si le fragment appartient au Boeing 777 de la Malaysia Airlines. À Balma, les pièces sont testées, tordues jusqu'à la rupture, torturées pour reproduire les situations les plus extrêmes. 

Trois jours après sa découverte sur une plage de l'île, à l'ouest de l'océan Indien, le débris long de deux mètres, a été transporté samedi matin à l'aéroport parisien d'Orly. Il a ensuite été convoyé par la route au laboratoire dépendant du ministère de la Défense, où il est arrivé dans un fourgon banalisé, escorté de deux motards et deux voitures de gendarmerie, vers 17H30. 

Les analyse débuteront mercredi

Les investigations sur ce flaperon, volet qui borde l'aile d'un avion, débuteront mercredi après-midi. Leur durée n'a pas été précisée. "Nous nous rendrons à Toulouse d'ici deux jours. Nous espérons vérifier mercredi si le flaperon provient du MH370 ou pas", a déclaré M. Azharuddin, directeur général de l'aviation civile, à l'AFP. 

L'avionneur américain Boeing va également dépêcher une équipe "technique" pour participer à l'expertise de cette pièce marquée de l'inscription "657BB", qui correspond à celle d'un flaperon de B777. Aucun autre accident aérien n'a impliqué ce type d'appareil dans cette région du monde. Des morceaux d'une valise retrouvée sur la même plage doivent être analysés dans un laboratoire de gendarmerie de Pontoise, en région parisienne.

L'équipage et les passagers inconscients

À lire aussi
Un homme devant le tableau de vols indiquant un problème dans l'arrivée de l'avion MH370 de la Malaysia Airlines crash avion Malaysia Airlines
Disparition du MH370 : cinq ans après, où en est l'enquête ?

Les responsables de l'enquête pensent qu'une brusque chute du niveau d'oxygène dans l'appareil a rendu l'équipage et les passagers inconscients. L'avion aurait alors volé en pilote automatique au-dessus de l'océan Indien, jusqu'à sa chute en mer, après avoir bifurqué de son plan de vol Kuala Lumpur-Pékin. Des spéculations demeurent sur une défaillance mécanique ou structurelle, voire un acte terroriste, mais rien n'a étayé jusqu'ici l'un ou l'autre scénario. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crash avion Malaysia Airlines Malaisie France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants