1 min de lecture Justice

Meurtre de Sophie Toscan du Plantier : son fils "impatient" de connaître la vérité

INVITÉ RTL - Pierre-Louis Baudey Vignau, le fils de Sophie Toscan du Plantier réagit à l'examen de la demande d'extradition vers la France de Ian Bailey, condamné par contumace à 25 ans de prison pour le meurtre de sa mère, en 1996.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Meurtre de Sophie Toscan du Plantier : son fils "impatient" de connaître la vérité Crédit Image : ALAIN JOCARD / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Charles Deluermoz

Pierre-Louis Baudey Vignau est le fils de Sophie Toscan du Plantier, tuée en Irlande à la veille de Noël il y a maintenant 23 ans. Il était âgé de 15 ans à l'époque. Pour lui, ce lundi 20 janvier est une journée particulière dans le combat pour la vérité sur l'assassinat de sa mère.

La Haute Cour irlandaise va examiner une nouvelle fois la demande d'extradition vers la France de Ian Bailey, le principal suspect dans cette affaire. Il a été condamné par contumace en France à 25 ans de prison.

Ce matin sur RTL, il explique être "impatient" de découvrir la vérité : "Ma mère a été tuée il y a 23 ans en Irlande et je mène un combat quasiment jour après jour, année après année, décision après décision dans un feuilleton judiciaire et politique entre la France et l'Irlande".

En rappelant que Ian Bailey est "coupable depuis mai 2019 puisqu'il a été jugé par une cour d'assises en France" et qu'il reste "sous contrôle judiciaire en Irlande", il explique que "le mandat d'arrêt d'extradition émis par la France à la suite de sa condamnation est étudié par l'Irlande depuis maintenant plusieurs mois".

À lire aussi
Le premier tour des élections municipales s'est tenu dimanche 15 mars 2020 dans un contexte de crise sanitaire justice
Coronavirus en France : une candidate aux municipales veut attaquer l'État

Il s'agit de la troisième fois que le pays examine une telle demande. Toutefois, pour Pierre-Louis Baudey Vignau, celle-ci est "particulière". En effet, il s'agit du "premier mandat d'arrêt pour une condamnation".

En outre, selon lui, la situation actuelle en Europe devrait pouvoir faciliter cette extradition : "On est dans un climat politique qui est aussi particulier puisque l'Irlande ne veut absolument pas sortir de l'Union européenne. Maintenant il faut aussi montrer qu'elle souhaite accepter les lois qui ont été votées par les différents États européens".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Procès Extradition
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants