1 min de lecture Justice

Meurtre de Sarah Halimi : le parquet juge le suspect "irresponsable pénalement"

Kobil Traoré, suspect du meurtre de Sarah Halimi, doit être déclaré "irresponsable pénalement" en raison de l'abolition de son discernement.

Sarah Halimi a été assassinée en avril 2017, à son domicile dans le quartier de Belleville à Paris.
Sarah Halimi a été assassinée en avril 2017, à son domicile dans le quartier de Belleville à Paris. Crédit : Capture d'écran / Google Street View
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

Il était entré dans l'appartement de Lucie Attal, aussi appelée Sarah Halimi, aux cris de "Allah Akbar", proférant des insultes et citant des versets du Coran avant de rouer de coup la sexagénaire et de la défenestrer du troisième étage de son HLM de Paris, dans la nuit du 3 au 4 avril 2017. Kobil Traoré, mis en examen pour meurtre, doit être déclaré irresponsable pénalement en raison de l'abolition de son discernement au moment des faits, selon le parquet général, cité par l'AFP. 

Mercredi 27 novembre, une audience doit se tenir à la chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Paris pour étudier le dossier qui avait relancé le débat sur l'antisémitisme que l'on constate dans certains quartiers populaires.

Déjà en juillet dernier, les juges chargés de l'enquête avaient considéré que l'abolition du discernement du suspect était "plausible", au prix de craintes des parties civiles sur la possibilité d'un jugement. Le parquet avait réclamé à l'époque son renvoi devant une cour d'assise pour homicide volontaire à caractère antisémite.

Une "bouffée délirante" à l'origine du meurtre

Trois expertises psychiatriques réalisées au cours de l'enquête concordent pour dire que le suspect a agi lors d'une "bouffée délirante", alimentée par une forte consommation de cannabis. Mais les examens divergent sur la question de l'abolition ou bien de l'altération du discernement.

À lire aussi
Affaire Lelandais : les familles de deux disparus de la Drôme ont demandé un appel à témoins (photo d'illustration) l'heure du crime
Le deuil blanc : chaque année 1000 disparitions inexpliquées en France

Le parquet général considère, dans un réquisitoire daté du 20 septembre, que les charges sont suffisantes contre Kobil Traoré qui doit être poursuivi du meurtre de Sarah Halimi et que le caractère antisémite doit être retenu. Cependant, les magistrats plaident que le suspect doit être déclaré irresponsable pénalement en raison de l'abolition de son discernement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Agression antisémite Antisémitisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants