1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Meurtre d'une prostituée en Suisse : retour sur une affaire glaçante
1 min de lecture

Meurtre d'une prostituée en Suisse : retour sur une affaire glaçante

Alexandre Verdure, accusé du meurtre d'une prostituée roumaine en 2016 en Suisse, a fait appel de la peine de 20 ans de prison prononcée contre lui. Retour sur une affaire glaçante.

Le Palais de Justice de Besançon (Doubs), en février 2013.
Le Palais de Justice de Besançon (Doubs), en février 2013.
Crédit : AFP / STEPHANE DONDICOL
valentin
Valentin Deleforterie
Journaliste

Condamné le 11 décembre dernier à 20 ans de réclusion, le travailleur frontalier français Alexandre Verdure a interjeté appel de sa condamnation. L'homme est accusé d'avoir sauvagement tué une prostituée roumaine en 2016 en Suisse.

Malgré des circonstances troublantes, l'accusé clame toujours son innocence : "Il dit qu'il ne peut pas être condamné à la place d'un autre", indique Maître Emmanuelle Huot, son avocate. "Je veux pas prendre pour un crime que j'ai pas commis", avait lancé l'accusé aux jurés avant qu'ils ne se retirent pour délibérer, le 11 décembre.

Alexandre Verdure, ancien agent de sécurité en Suisse, avait été reconnu coupable du meurtre de Mihaela Miloiu. La jeune prostituée de 18 ans avait été retrouvée nue en décembre 2016 dans la commune du Frasnois (Jura), près de la frontière suisse.

Un meurtre "sauvage"

Elle avait été frappée de 26 coups de couteau et était méconnaissable. Les os de son visage et ses dents avaient été brisés par une multitude de coups. Longtemps surnommée "l'inconnue du Frasnois", Mijaela Miloiu était prostituée en Suisse par un proxénète dont elle était tombée amoureuse à l'adolescence.

À lire aussi

Alexandre Verdure, qui vivait avec sa femme et son fils à Mouthe (Doubs) au moment des faits, a toujours contesté avoir tué la Roumaine de 18 ans dans la nuit du 29 au 30 novembre 2016 à Sullens (Suisse).

Selon lui, il venait d'avoir un rapport sexuel tarifé avec elle lorsque deux hommes ont surgi et l'ont tuée, avant de lui ordonner de "faire le nécessaire" pour se débarrasser du corps. Il avait ensuite transporté et abandonné le cadavre défiguré par les coups dans la forêt communale du Frasnois, en France. Ses avocats avaient plaidé la relaxe.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/