1 min de lecture Metz

Metz : un médecin de la police soupçonné d'agressions sexuelles

À Metz, un médecin-chef de la police est soupçonné d'abus sexuels et d'abus de pouvoir. Suspendu au début du mois, l'enquête avance.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Metz : un médecin de la police soupçonné d'agressions sexuelles Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
Yannick Olland
édité par Leia Hoarau

Les témoignages s'accumulent contre le médecin-chef de la police de Metz. Suspendu il y a deux semaines pour des soupçons d'agressions sexuelles, l'enquête de l'IGPN à son sujet avance. C'est lui qui délivrait les certificats d'aptitude indispensables pour les nominations, les promotions dans une dizaine de départements de l'Est. D'après les déclarations des plaignantes, il aurait clairement profité de la situation pour abuser de ses patientes. 

La visite médicale d'aptitude, c'est le passage obligé pour les futurs policiers et policières. Et ce médecin-chef régnait en maître sur toute la région Grand-Est. Selon les témoignages des victimes qui ont déposé plainte, il leur demandait d'enlever leur vêtements, de rester seins nus pour de longues séances de palpations. Des caresses insistantes, bien au-delà de ce qui est nécessaire médicalement pour détecter d'éventuels ganglions.

Une jeune candidate au poste d'adjointe de sécurité, citée par Le Parisien, explique qu'elle a dû passer tout le reste de la visite médicale en petite culotte, y compris pour des tests neurologiques. En discutant avec d'autres élèves policières, elle se rend compte qu'elle est loin d'être la seule à avoir subi ce traitement humiliant. Elle en aurait fait part à sa hiérarchie dès 2017 mais le médecin-chef n'a pas été inquiété. 

À lire aussi
Le paquet de cigarettes neutre est entré en commercialisation le vendredi 20 mai 2016 faits divers
Les infos de 12h30 - Un homme retrouve par surprise sa photo sur les paquets de cigarettes

Les victimes décrivaient d'ailleurs un praticien dont l'attitude laissait penser qu'il se sentait protégé quoi qu'il arrive. Du coup, les jeunes policières hésitaient à parler, car son avis médical était déterminant, il pouvait ruiner certaines carrières professionnelles, même de policiers confirmés déclarés subitement inaptes. Une dizaine de plaintes pour agressions sexuelles se sont tout de même accumulées à Metz, Mulhouse ou Reims pour des faits commis depuis 2014. Le médecin-chef devra comparaître au tribunal de Reims le 14 mai prochain.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Metz Agression sexuelle Médecins
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797044370
Metz : un médecin de la police soupçonné d'agressions sexuelles
Metz : un médecin de la police soupçonné d'agressions sexuelles
À Metz, un médecin-chef de la police est soupçonné d'abus sexuels et d'abus de pouvoir. Suspendu au début du mois, l'enquête avance.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/metz-un-medecin-de-la-police-soupconne-d-agressions-sexuelles-7797044370
2019-02-25 10:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/MRh2gO-Rox2rmxtMByAgUQ/330v220-2/online/image/2018/1018/7795240813_un-medecin-ausculte-une-patiente-illustration.jpg