1 min de lecture Faits divers

Marseille : une médecin se prescrivait ses propres arrêts maladie

Pendant près de dix ans, elle déclarait être en arrêt maladie et continuait à recevoir des patients dans son cabinet. Le préjudice s'élève à 820.000 euros.

>
Marseille : une médecin se prescrivait ses propres arrêts maladie Crédit Image : AFP | Crédit Média : Hugo Amelin | Durée : | Date :
Générique 1
Hugo Amelin édité par Jérémy Billault

Après près de dix ans de malversations, la combine est révélée au grand jour. Une femme de 47 ans a été placée en garde à vue le 30 janvier dernier, à Marseille. Médecin de profession, elle est soupçonnée par les autorités de s'être prescrite des arrêts maladie.

C'est à la Sûreté départementale des Bouches-du-Rhône que l'on doit la découverte. Depuis 2011, cette généraliste dont le cabinet se trouve dans les quartiers nord de Marseille utilisait et falsifiait ordonnanciers et certificats de ses confrères. Dans le même temps, elle continuait de recevoir des patients.

Ainsi, elle est soupçonnée d'avoir perçu des indemnités de la part de la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) et les indemnités complémentaires fournies par sa mutuelle tout en encaissant le montant des consultations qu'elle n'a jamais arrêté de donner. 

820.000 euros de préjudice

L'un des médecins dont l'ordonnancier a été falsifié et utilisé a fini par s’apercevoir que quelque chose n'allait pas et a donné l'alerte. Le préjudice de ces années de fraude est estimé à 820.000 euros.

À lire aussi
Natacha Noiville, originaire de l'Aude, est portée disparue depuis le 14 mai. faits divers
Aude : appel à témoins lancé pour retrouver Natacha, 16 ans

Devant les policiers, selon les informations de RTL, la femme de 47 ans a avoué toute la supercherie et a expliqué avoir d'importants problèmes financiers.

Lire la suite
Faits divers Marseille Arnaque
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants