1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Marseille : un homme tué par balles sur fond de grand banditisme
3 min de lecture

Marseille : un homme tué par balles sur fond de grand banditisme

Un homme a été abattu par balles à Marseille, selon une méthode correspondant au grand banditisme, dans le 12e arrondissement.

La police enquête sur le meurtre d'un homme abattu par balles dans le 12e arrondissement de Marseille, le 6 août 2015.
La police enquête sur le meurtre d'un homme abattu par balles dans le 12e arrondissement de Marseille, le 6 août 2015.
Crédit : BORIS HORVAT / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Deux individus  ont abattu à l'arme de poing un homme âgé de 55 à 65 ans ce jeudi 6 août, dans la cité de la Fourragère, située dans le 12e arrondissement de Marseille. L’homicide a les "caractéristiques d'un règlement de comptes", indique la police. L'homme, qui n'a pas encore été identifié, a été abattu avenue du 24 Avril 1915, à Beaumont, sur la voie publique, où l'on a retrouvé une dizaine de douilles.

"Les faits se sont déroulés vers 9h35-9h40. Ils ont été commis par deux individus : un qui était sur une moto, en attente, et un second, piéton, qui, au passage de la victime, qui elle était motorisée aussi, avec un scooter, s’est approché et a tiré (...) sur celle-ci au moins à huit reprises", a déclaré le procureur de la République adjoint de Marseille Jean-Jacques Fagni, présent sur place.

"On peut dire que ce n’est pas un mode opératoire de règlement de comptes de cité. D'abord l’âge de la victime ne correspond pas aux victimes traditionnelles autour de ces règlements de comptes pour des trafics de stupéfiants", a-t-il indiqué. "La méthodologie utilisée correspond effectivement à des méthodes du grand banditisme", a-t-il encore déclaré.

Après le crime, des voitures de police ont bloqué la rue commerçante de ce quartier pavillonnaire relativement calme à l'ordinaire, rendant inaccessibles les lieux aux personnes, majoritairement âgées, venues faire leurs courses.

"La délinquance baisse partout dans le pays, il faut continuer"

À écouter aussi


Cette homicide intervient un jour après les déclarations du Premier ministre Manuel Valls en déplacement à Forcalquier (Alpes-de-Haute Provence) pour soutenir le candidat PS aux régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur, Christophe Castaner. Le Premier ministre s'est ainsi "félicité" de la baisse de la délinquance à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône qui est "une invitation à poursuivre le travail". "Il y a des résultats en matière de lutte contre la délinquance et l'insécurité. Ce résultat à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône, “il faut l'attribuer à l'engagement de l'Etat, mon action lorsque j'étais ministre de l'Intérieur, à l'action aujourd'hui qui est celle de Bernard Cazeneuve",  avait alors déclaré Manuel Valls,  “même s'il ne faut jamais être satisfait”, a-t-il cependant nuancé.

En déplacement dans le Var, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, n'a pas souhaité faire de commentaires sur le nouvel homicide dans le 12e arrondissement : "Je ne commente pas un événement qui vient de se produire et pour lequel je n'ai que peu d'informations". Le ministre a cependant affirmé qu'"il y a à Marseille une baisse de la délinquance" et que "généralement lorsqu'on réduit l'espace de déploiement de ceux qui se livrent à des trafics il y a une tension qui explique les règlements de comptes".

Quatorze règlements de comptes ont été dénombrés depuis le début de l’année 2015 dans le département des Bouches-du-Rhône. Et la moitié a été élucidée par la police judiciaire, selon le ministère de l'Intérieur. A Marseille, il y a eu en tout huit règlements de comptes, en comptant celui de ce jeudi matin, dont quatre ont été élucidés, a-t-il précisé. En 2014, 15 règlements de comptes avaient eu lieu à la même époque dans les Bouches-du-Rhône, dont 10 à Marseille, selon la même source.

Manuel Valls a détaillé ce mercredi la méthode pour lutter contre la délinquance : "plus de moyens pour la police et la gendarmerie, une autre stratégie d'occupation du terrain et de lutte contre les trafic de drogue".  "La délinquance baisse partout dans le pays, il faut continuer, il faut lutter contre la menace terroriste et lutter tous les jours contre la délinquance quotidienne”, a encore indiqué le Premier ministre.

Dans un communiqué publié mercredi, la direction départementale de la sécurité des Bouches-du-Rhône (DDSP) avait fait part d'"une vague d'élucidations de vols à main armée" à Marseille.  La DDSP souligne "les très bons résultats enregistrés par la Sécurité publique depuis la mise en place de la nouvelle organisation de fin novembre 2012" et "une excellente coopération entre les différents services de police".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/