2 min de lecture Marseille

Marseille : deux étudiantes en médecine violemment agressées à l'hôpital de la Timone

L'une d'entre elles souffre de multiples plaies, de fractures des os du crâne et d'une hémorragie intracrânienne. Son agresseur, qui a tenté de la violer, a été arrêté quelques jours plus tard.

L'hôpital de La Timone à Marseille
L'hôpital de La Timone à Marseille
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

L'inquiétude et la peur ont laissé place à la colère. Dimanche 9 juillet, deux jeunes femmes ont été victimes de "très violentes agressions" au sein de l'internat de l'hôpital marseillais de la Timone, a rapporté l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille dans un communiqué daté du mardi 18 juillet. De son côté, le Syndicat autonome des internes des Hôpitaux de la ville dénonce sur sa page Facebook "des dysfonctionnements graves dans la sécurité" de l'internat

L'agresseur des deux internes est entré vers 18 heures par la porte d'entrée de l'internat, rapporte France Bleu Provence. Une porte "qui ne fermait plus depuis six mois", déplore le Syndicat. L'homme, connu des services de police a d'abord violemment bousculé une jeune femme, qui a réussi à lui échapper

Mais quelques minutes plus tard, c'est une autre étudiante en neuvième année de médecine qui a croisé sa route en sortant ses poubelles. "L'homme l'a suivi, l'a frappé au visage et a tenté de la violer à quelques pas de sa chambre", indique le Syndicat autonome des internes des Hôpitaux de la ville. "La victime souffre, en plus du traumatisme psychique, de multiples plaies de la face, fractures des os du crâne et d'une hémorragie intracrânienne", peut-on lire sur le message publié sur le réseau social. 

À lire aussi
Au total, quelque 85 marins-pompiers étaient mobilisés après l'effondrement de deux immeubles à Marseille logement
Effondrements à Marseille : les enfants évacués ont besoin d’aide

Des sans-abris et des patients s'étaient déjà introduits dans l'internat

En fuite, l'agresseur a finalement été arrêté lundi. Mais cela n'a pas suffit à apaiser les étudiants. "Cela fait plus de six mois que l'on demande à ce que la porte soit réparée. Notre dernier mail à la direction date de la semaine avant l'agression", explique Isabelle Chang, la responsable de l'internat à franceinfo.

Surtout que ce n'est pas la première fois qu'un individu étranger à l'internat pénètre dans le bâtiment. "Il y a déjà eu des sans-abris qui venaient manger, et des patients de l'hôpital, on les retrouvait dans les cages d'escalier", poursuit Isabelle Chang, qui affirme que certains étudiants "ne voulaient plus dormir à l'internat". Une étudiante a même déménagé. 

Depuis le drame, un agent de sécurité est désormais posté devant le bâtiment. Dans son communiqué, l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille indiquait qu'une réunion devait se tenir ce mercredi 19 juillet entre les internes, la direction des travaux et la direction de la Timone "afin de faire le point sur les travaux complémentaires à réaliser". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marseille Agression Agression sexuelle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789410459
Marseille : deux étudiantes en médecine violemment agressées à l'hôpital de la Timone
Marseille : deux étudiantes en médecine violemment agressées à l'hôpital de la Timone
L'une d'entre elles souffre de multiples plaies, de fractures des os du crâne et d'une hémorragie intracrânienne. Son agresseur, qui a tenté de la violer, a été arrêté quelques jours plus tard.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/marseille-deux-etudiantes-en-medecine-violemment-agressees-a-l-hopital-de-la-timone-7789410459
2017-07-19 23:03:33
https://cdn-media.rtl.fr/cache/V1lW3gciD0bFcdq8_3ChQQ/330v220-2/online/image/2016/1229/7786507746_l-hopital-de-la-timone-a-marseille.jpg