2 min de lecture École

Une école catholique soupçonnée d'agressions sur des élèves, une mère témoigne

DOCUMENT RTL - Une enquête judiciaire a été ouverte vendredi 2 juin en raison de soupçons de maltraitance d'élèves et d'agressions sexuelles dans une école catholique hors contrat du Cher. La mère de Guillaume, un ancien pensionnaire de l'établissement, prend la parole.

>
"L'Angélus", un établissement scolaire catholique soupçonné d'agression sur des élèves. Anne, mère d'un ancien pensionnaire, témoigne. Crédit Image : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP | Crédit Média : Jean-Baptiste Bourgeon | Durée : | Date :
Jean-Baptiste Bourgeon
avec Clémence Bauduin et AFP

"Guillaume a fini par dire au bout d'un an et demi que l'abbé le battait à coups de poing et de tabouret". Une enquête judiciaire a été ouverte vendredi 2 juin à l'encontre de L'Angélus, école catholique hors contrat située dans le Cher, à Presly, en raison de soupçons de maltraitance d'élèves et d'agressions sexuelles. Anne* est la mère de Guillaume*, un ancien pensionnaire de cet établissement qui accueille 109 élèves du primaire au lycée. Elle prend la parole pour évoquer le mal-être de son fils, battu selon ses dires par son directeur, l'abbé Régis Spinoza.

Il "arrivait" à Guillaume "d'avoir des bleus", selon sa maman, qui mettait alors ces ecchymoses sur le compte du sport. "Il est passionné de rugby et il est hyper sportif donc quand il rentre d'un match il peut avoir des coups de crampon, une arcade sourcilière un peu bleue, une oreille en chou-fleur... Lui disait toujours 'oui oui c'est à l'entraînement de rugby'", raconte Anne.

Guillaume est habité par la violence. C'est une cocotte-minute en puissance, c'est une bombe à retardement.

Anne, maman d'un ancien pensionnaire de l'Angélus
Partager la citation

Selon des informations apportées en conférence de presse par le procureur de la République de Bourges Joël Garrigue, l'école de L'Angélus a été fermée par arrêté préfectoral jusqu'aux vacances d'été "sur le fondement de la protection de l'enfance, au regard de l'enquête judiciaire en cours". Son directeur a été placé en garde à vue le 2 juin. "Il ne s'agit pas d'éléments de dysfonctionnement, mais constitutifs d'infractions pénales : des mauvais traitements sur des enfants (violences, privations de repas, punitions à caractère corporel...) et des soupçons d'infractions de nature sexuelle", a précisé le magistrat.

À lire aussi
Une salle de classe (illustration) école
Classes CP dédoublées : comment l'État veut régler le problème du nombre de professeurs

Sur la soixantaine d'enfants auditionnés, un tiers d'entre eux confirment des actes de maltraitance et d'agressions sexuelles (caresses, attouchements). Le fils de Anne est âgé de 16 ans et n'est plus pensionnaire à L'Angélus depuis deux ans, mais il "ne va pas bien", confie sa mère. "Guillaume est habité par la violence. (...) C'est une cocotte-minute en puissance, c'est une bombe à retardement". 

Anne demande maintenant "que justice soit faite" pour son fils. "Je demande la réparation, la punition, (que l'abbé Spinoza) soit châtié pour le mal qu'il a fait. Je suis bouleversée à l'idée de me dire 'mais, tout ce que je vis comme difficultés avec Guillaume aujourd'hui... est-ce qu'il n'y a pas quelque chose de plus grave derrière tout ça ?'". Ouverte en 2010, l'école catholique traditionaliste affirme sur son site internet qu'elle a "l'Évangile" pour "ligne de conduite".

*Les prénoms ont été modifiés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
École Catholiques Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788830609
Une école catholique soupçonnée d'agressions sur des élèves, une mère témoigne
Une école catholique soupçonnée d'agressions sur des élèves, une mère témoigne
DOCUMENT RTL - Une enquête judiciaire a été ouverte vendredi 2 juin en raison de soupçons de maltraitance d'élèves et d'agressions sexuelles dans une école catholique hors contrat du Cher. La mère de Guillaume, un ancien pensionnaire de l'établissement, prend la parole.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/cher-une-ecole-catholique-soupconnee-de-maltraitance-et-agressions-sexuelles-d-eleves-7788830609
2017-06-03 21:25:00
http://media.rtl.fr/cache/NwrAZJW_DYFlaicRpSBY0Q/330v220-2/online/image/2016/0418/7782882492_une-cour-d-ecole-a-marseille-illustration.jpg