1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Manche : une femme de 49 ans condamnée pour un meurtre à l'arme blanche
1 min de lecture

Manche : une femme de 49 ans condamnée pour un meurtre à l'arme blanche

Un homme a été retrouvé dans un hall tué par plusieurs coups de couteau. La suspect a été mise en examen puis incarcérée pour "homicide volontaire".

Statue de la déesse de la Justice équilibrant la balance. (Illustration)
Statue de la déesse de la Justice équilibrant la balance. (Illustration)
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Nicolas Barreiro & AFP

Une femme âgée de 49 ans, mise en cause après le meurtre d'un homme tué de plusieurs coups de couteau à Saint-Lô, dans la Manche, a été mise en examen pour "homicide volontaire" et incarcérée, a-t-on appris ce dimanche 8 août de source judiciaire.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un homme de 35 ans avait été retrouvé mort dans un hall d’immeuble, tué de plusieurs coups de couteau, et la femme, soupçonnée d’être l’auteur des faits, avait été interpellée, avait indiqué une source policière. "La personne de sexe féminin, déférée au parquet de Coutances dans la soirée (de samedi) à l’issue de sa garde à vue, a été mise en examen pour des faits d’homicide volontaire", a indiqué le procureur de la République de Coutances Cyril Lacombe dimanche dans un communiqué.

"Elle a été placée sous mandat de dépôt par le juge de libertés et de la détention" et "est incarcérée à la maison d’arrêt de Caen", a précisé Cyril Lacombe précisant que "les investigations se poursuivent sous la direction d’un magistrat instructeur du pôle de l’instruction du TJ (tribunal judiciaire Ndlr) de Coutances".

Déjà connue des services de police

Samedi, le procureur avait indiqué que cette personne est "connue des services de police et de justice pour différents délits (routiers, outrages et violences)". Le parquet de Coutances avait aussi ouvert une information judiciaire auprès du pôle criminel du TJ de Coutances pour des faits d’homicide volontaire à Saint-Lô.

À lire aussi

Le procureur n'avait pas souhaité préciser les circonstances du meurtre, ni la relation qu'entretenait la femme mise en cause, avec la victime.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/