1 min de lecture Rouen

Lubrizol : un rapport relève plusieurs manquements de l’entreprise

Un document de la Direction régionale de l'environnement, transmis à la justice, montre une dizaine infractions sur le site de l'usine Lubrizol.

L'impressionnant panache de fumée lié à l'incendie de l'usine Lubrizol le 26/09/19
L'impressionnant panache de fumée lié à l'incendie de l'usine Lubrizol le 26/09/19 Crédit : RTL - Frédéric Veille
Noé Blouin

Un mois et demi après les faits, l'enquête sur l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen a donné de premiers indices. Si la cause du départ du feu reste toujours inconnue, quelques éléments laissent désormais penser que l’entreprise chimique aurait bel et bien sa part de responsabilité dans la catastrophe.

Un rapport de la Direction régionale de l'environnement, pointe en effet du doigt une dizaine d'infractions commises en amont par la société chimique. Selon BFM TV, qui a eu accès à ce document, le site de Lubrizol n'était par exemple pas équipé de caniveau nécessaire pour empêcher la propagation des produits inflammables. La réserve d'eau en cas d'incendie était également insuffisante et les détecteurs de fumée absents des espaces de stockages extérieurs.

Les usines classées Seveso doivent également livrer une étude des phénomènes dangereux. D'après le rapport de la DIREN, celle de Lubrizol était incomplète, ne prenant pas en compte les produits stockés en dehors de l'entreprise.

Tous ces éléments ont été transmis à la justice, dans le cadre de l'enquête en cours. Selon la chaîne d'information en continu, les autorités devront désormais établir, ou non, un lien entre ces manquements et la propagation de l'incendie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rouen Incendie Usine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants