1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Loiret : un adolescent poignardé au cours d'une rixe
1 min de lecture

Loiret : un adolescent poignardé au cours d'une rixe

Un mineur de 16 ans a été blessé au cours d'une rixe opposant une quinzaine de personnes dans la nuit du 19 au 20 juin près de Montargis.

Un brassard de police. (Illustration)
Un brassard de police. (Illustration)
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Félix Roudaut & AFP

L'Hexagone a été le théâtre d'une nouvelle rixe sanglante impliquant des mineurs. Une enquête a été ouverte dimanche 20 juin 2021 par le parquet de Montargis (Loiret) pour "tentative d'homicide" après une bagarre au cours de laquelle un mineur de 16 ans a été grièvement blessé à l'arme blanche.

Les faits ont commencé dans la nuit du 19 au 20 juin "peu après 2h30" sur la commune de Quiers-sur-Bézonde, à une vingtaine de kilomètres de Montargis, a indiqué le procureur de la République Loïc Abrial.
"La gendarmerie a été appelée à la suite d'une rixe (qui aurait opposé) des jeunes issus de deux communes différentes", selon le procureur. "Une quinzaine de personnes se seraient affrontées" et "des tirs d'arme à feu auraient été entendus", a ajouté le magistrat. "Un mineur de 16 ans a été blessé par arme blanche", un couteau, "il présente une plaie assez importante et a été transporté à l'hôpital d'Amilly", a indiqué M. Abrial.

Un jeune percuté par une voiture

Percuté par un véhicule, un majeur de 18 ans a également été "sérieusement blessé, avec une jambe fracturée", selon M. Abrial. "Il a été évacué vers l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris" et s'est vu reconnaître 15 jours d'ITT, a précisé le procureur.

Dans la foulée de l'affrontement, deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. Le procureur a ouvert "une enquête de flagrance pour tentative d'homicide", confiée à la compagnie de gendarmerie et à la brigade des recherches de Montargis, tandis que les enquêteurs procédaient aux constatations pour retrouver notamment les douilles d'arme à feu.

À lire aussi

"Il s'agit maintenant d'entendre les témoins afin d'identifier les différents auteurs", a souligné M. Abrial. En raison du nombre de protagonistes, "il y a un gros travail d'investigation à réaliser", a ajouté le procureur.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/