1 min de lecture Agriculture

Loire-Atlantique : des vaches tuées par des courants électriques ?

Plusieurs agriculteurs souhaitent engager une procédure judiciaire. Selon eux, leurs élevages sont menacés par des installations électriques construites à proximité.

>
Loire-Atlantique : des vaches tuées par des courants électriques ? Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
micro générique
La Rédaction RTL édité par Noé Blouin

Des centaines de vaches mortes mystérieusement et des éleveurs, eux-mêmes, sujets à des troubles physiques, poussant certains à mettre la clef sous la porte. Faut-il y voir un lien avec les lignes à haute tension et installation électrique à proximité de leurs exploitations ? Oui, selon une douzaine d’entre eux, répartis partout en France, qui ont décidé de saisir les tribunaux.

Pour leur avocat, on est face à un nouveau scandale sanitaire d’une ampleur semblable à celui de l’amiante et des pesticides. À Nozay près de Nantes, un couple d'éleveurs a ainsi perdu 300 vaches depuis l’installation, en 2013, d’un parc éolien à proximité.


"Au niveau de la qualité du lait, ça s'est dégradé. Les vaches sont stressées, on a une forte baisse de production [...] et on est impuissant", déplore Didier, l'un des éleveurs. Mais outre la perte financière, ce sont surtout les conséquences sur la santé qui inquiètent. On a "des douleurs, les mains gonflées, des fourmillements, les jambes très lourdes ... On est réveillés à 2 ou 3 heures de la nuit, on a des douleurs musculaires et c'est terrible", affirme sa femme, Muriel.

Des preuves que le parc éolien nuit à la population

"On est très en colère parce qu'on a été longtemps pas écoutés, on nous a pris pour des fous", ajoute-t-elle au micro de RTL. Deux autres fermes sur le secteur de Nozay seraient concernées, ainsi que 30 particuliers qui disent éprouver les mêmes problèmes de santé.

À lire aussi
Un tracteur (illustration) pesticides
Pesticides : des tracteurs innovants et des drones pour en mettre moins

Tous s'accordent à dire que les éoliennes sont responsables. "Ce sont des fuites électriques en sous-sol, qui sont véhiculées par l'eau. En février 2017, le site éolien est tombé en panne, pendant ces 4 jours on a retrouvé le sommeil", explique Didier,

Les dernières investigations de la préfecture prouvent qu'il y a bien un lien entre cette installation électrique, la mortalité des vaches et les problèmes de santé des riverains. En revanche, il n'y a aucune explication précise sur les raisons de ces perturbations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Vache Électricité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants