1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Livret A : des frais de succession prélevés lors de la clôture du compte d'un enfant décédé
1 min de lecture

Livret A : des frais de succession prélevés lors de la clôture du compte d'un enfant décédé

Les parents de Léo, mort à 8 ans des suites d'un cancer, ont été facturés 138 euros pour fermer le livret A de leur fils, avant d'être finalement remboursés par l'établissement bancaire.

Banque Postale, le 10 septembre 2014, à Carquefou. (archives)
Banque Postale, le 10 septembre 2014, à Carquefou. (archives)
Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Livret A : des frais de succession prélevés lors de la clôture du compte d'un enfant décédé
00:01:38
Philippe De Maria - édité par Florine Boukhelifa

Après la mort d'un enfant, les démarches administratives peuvent constituer une épreuve supplémentaire pour les parents en deuil. Élodie et Philippe, inconsolables après le décès de leur fils Léo, emporté par un cancer à 8 ans, ont fait face à ces difficultés, notamment pour le désinscrire de la caisse d'assurance maladie. Autre mauvaise surprise, le prélèvement de frais pour la clôture du livret A du petit garçon.

Lorsque les parents ont voulu transférer l'argent du compte épargne de Léo sur celui de sa sœur, "138 euros ont été prélevés par la Banque postale au titre de frais de succession", explique la mère de famille. "Ils nous avancent l'argument d'un automatisme informatique", ajoute son compagnon, selon qui "il faudrait un peu plus d'humain que d'informatique pour gérer ce genre de dossiers de manière sensible".

La Banque postale, "consciente de l'émotion suscitée, a décidé de rembourser les frais en renouvelant les condoléances à la famille" mercredi 11 mai, a indiqué l'établissement auprès de RTL.

"Il y a énormément de parents qui se sont retrouvés confrontés à des frais variables", regrette de son côté Eva pour la vie, une association qui vient en aide aux familles d'enfants atteints d'un cancer. Celle-ci réclame par ailleurs "un texte de loi qui interdise ces pratiques inacceptables pour toutes les banques".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.