1 min de lecture Hôpitaux

Les actualités de 6h30 - Le Samu accusé d'être fautif dans le décès d'une patiente

Une mère de famille est décédée durant son trajet l’amenant à l'hôpital malgré une intervention à la suite de douleurs quatre jours plus tôt. Le Samu l’avait invitée à s'y rendre par ses propres moyens.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les actualités de 6h30 - Meurthe-et-Moselle : le Samu, fautif dans le décès d'une patiente Crédit Image : PHILIPPE LOPEZ / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Jérôme Florin
Jérôme Florin édité par Quentin Marchal

Nouveau drame aux urgences. Une mère de famille de 56 ans est décédée en arrivant à la clinique de Lunéville, en Meurthe-et-Moselle , le dimanche 17 mars dernier, rapporte l'Est Républicain. Elle se sentait très mal après une opération subie seulement quatre jours jours plus tôt. 

Le Samu lui aurait dit de venir à l'hôpital par ses propres moyens. Un de ses proches l'a alors accompagné mais elle a fait un malaise sur la route et est décédé devant le sas des urgences lunévilloises. Ces mêmes urgences qui avaient prescrit un antidouleur par téléphone à leur patiente que son mari est allé chercher à la pharmacie. Malgré le traitement recommandé par le personnel médical, les douleurs ne cessent pas.

La famille a porté plainte contre X le lendemain. L’enquête préliminaire pour homicide involontaire a été transmise au service régional de police judiciaire de Nancy. En l’état de la procédure, la famille s’interroge tant sur le déroulé de l’intervention chirurgicale, le suivi post-opératoire que sur la prise en compte du centre "15".

À écouter également dans ce journal

Politique - À deux semaines des élections européennes, Emmanuel Macron s'engage encore un peu plus dans la campagne. Il prend désormais position contre le Rassemblement National, son principal adversaire, qui fait jeu égal dans les intentions de vote.

Société - Mark Zuckerberg, le patron de Facebook est reçu ce vendredi 10 mai à l'Elysée. Lui et Emmanuel Macron s'étaient déjà rencontrés il y a un an et veulent renforcer la lutte contre les contenus haineux sur internet. 

Justice - Les deux meurtriers présumés de Mireille Knoll se retrouvent aujourd'hui pour une confrontation dans le bureau du juge. Cette retraitée avait été tuée le 23 mars 2018 dans son petit appartement parisien. Les enquêteurs avaient très vite retenu le mobile antisémite, ce que nient les deux suspects.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hôpitaux Urgences Médicaments
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants