1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Le journal de 8h : les enquêteurs financiers exaspérés par les scandales de l'élection présidentielle
2 min de lecture

Le journal de 8h : les enquêteurs financiers exaspérés par les scandales de l'élection présidentielle

INFO RTL - Les fonctionnaires de l'OCLCIFF ont écrit au directeur de la Police nationale pour manifester leur désarroi face aux nombreuses affaires de l'élection présidentielle. Ils se plaignent d'un sous-effectif et de menaces qui pèseraient sur eux.

François Fillon lors de "L'Émission politique" du jeudi 23 mars
François Fillon lors de "L'Émission politique" du jeudi 23 mars
Crédit : AFP
Le journal de 8h00 du 25.03.17 : les enquêteurs financiers exaspérés par les scandales de l'élection présidentielle
09:51
Yann Bouchery

Sous le feu des projecteurs depuis des mois, les fonctionnaires de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) ont manifesté leur exaspération. Ils ont écrit au directeur général de la Police nationale. Ce courrier de trois pages est une démarche rarissime, encore plus lorsqu'elle émane d'un service aussi prestigieux que l'OCLCIFF. 

25 fonctionnaires ont signé cette lettre pour exprimer d'abord leur désarroi : "Nous sommes considérés comme les parents pauvres de l'investigation" se désolent les enquêteurs financiers. Pourtant depuis deux mois le nom de l'OCLCIFF revient sans cesse : l'affaire Penelope Fillon ou encore celle des assistants parlementaires du Front national. Des super-policiers qui croulent sous les dossier, avec 130 enquêtes en cours, et qui déplorent pourtant le manque de fonctionnaire expérimentés. 

Autre cible de leur colère : les candidats à l'élection présidentielle. "Nous avons été assimilés à la Stasi et aujourd'hui on nous menace de représailles" écrivent les fonctionnaires, faisant allusion entre-autres à Marine Le Pen. La lettre n'est toujours pas arrivée sur le bureau du directeur général de la police nationale mais en haut lieu le malaise est connu et pris en compte, comme l'assure un proche de la direction.

À écouter également dans ce journal

- États-Unis : Donald Trump a subi une véritable humiliation, obligé de retirer à toute vitesse sa réforme de l'Obamacare. Il a par ailleurs donné son feu vert à la construction de l'oléoduc Keystone XL, un ouvrage controversé, bloqué par Barack Obama et critiqué par de nombreuses associations environnementales.

À lire aussi

- Les dirigeants de l'Union européenne vont célébrer les 60 ans du traité de Rome, Ils se retrouveront le 25 mars au Capitol dans un palais de la renaissance où fut signé le traité fondateur le 25 mars 1957. 

- En février 2010 la tempête Xynthia avait causé la mort de 29 personnes dans la commune de La Faute-sur-Mer, en Vendée. Dans la foulée l'État avait classé inconstructible une large proportion des terrains touchés par la submersion. À la place, un parcours de golf de 9 trous a été construit. Il sera inauguré aujourd'hui à 11 heures, sans faire l'unanimité. Les familles des victimes ont du mal à accepter que l'on puisse s'amuser là où 29 personnes sont mortes. 

- La Guyane quasiment paralysée par un mouvement social généralisé. Des agriculteurs en colère ont déversé du lisier à la préfecture de Cayenne où une mission interministérielle est attendue le 25 mars.

- Une fusillade a eu lieu le 24 mars en pleine rue à Lille. Trois personnes dont un mineur ont été blessées près du métro prote d'Arras. La piste du règlement de compte est privilégiée.

- Déplacement pour l'équipe de France de football le 25 mars au Luxembourg : les Bleus doivent se rapprocher de la qualification pour le Mondial 2018 en Russie. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/