1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Le journal de 18h : des "anomalies" dans la fixation des barrières au stade d'Amiens
2 min de lecture

Le journal de 18h : des "anomalies" dans la fixation des barrières au stade d'Amiens

REPLAY - La barrière du stade de la Licorne à Amiens qui a cédé le 30 septembre lors du match Amiens-Lille, présentait des "anomalies" de "fixation", selon l'expertise commandée par le parquet.

Générique
Générique
Crédit : RTL
le journal de 18h du 13.10.2017 : des "anomalies" dans la fixation des barrières au stade d'Amiens
14:54
Le journal de 18h : des "anomalies" dans la fixation des barrières au stade d'Amiens
14:39
Isabelle Choquet

Les experts ont parlé. La barrière qui a cédé au stade d'Amiens présentait bien des anomalies de fixation. Le 30 septembre dernier, lors du match Amiens-Lille, cette barrière s'était effondrée sous la pression de dizaines de supporters lillois. Vingt-neuf personnes avaient été blessées, dont cinq grièvement.

Le parquet avait ordonné une expertise, elle promet d'être accablante, car si l'expert n'a pas encore rendu son rapport détaillé, les constations faites lors de l'inspection du stade de la Licorne ne laissent guère la place au doute. Des anomalies de fixation ont en effet été relevées sur la barrière dégradée mais également à d'autres endroits de l'enceinte du club picard. En filigrane donc, les risques d'effondrement étaient bien réels.

Les investigations se poursuivent et une information judiciaire contre X a été ouverte afin que toutes les parties puissent avoir accès au dossier. Dès jeudi, la ligue avait annoncé que le match Amiens-Bordeaux du 21 octobre était délocalisé au Havre

À écouter également dans ce journal

- Le procureur de Brest a annoncé vendredi le classement sans suite de l'enquête visant Richard Ferrand, chef de file des députés LREM, dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne, en invoquant notamment la prescription de l'action publique. Le principal intéressé s'est félicité d'avoir été "lavé de tous soupçons"

À lire aussi

- Emmanuel Macron accordera sa première interview à la télévision demain soir. Le chef de l'État sera l'invité de TF1 et LCI, dimanche soir à 20 heures. Pendant une heure, il sera interrogé par David Pujadas, Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau. 

- Le procès Fiona est suspendu jusqu'à lundi. L'audience a dû être suspendue aujourd'hui après un vif incident qui a conduit les avocats de la défense à quitter le palais de justice.

- Les obsèques de Jean Rochefort ont été célébrées cet après-midi à Paris en l'église Saint-Thomas-d'Aquin en présence d'une centaine d'anonymes et de nombreux artistes.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/