1 min de lecture Démocratie

La réserve citoyenne est-elle la solution pour transmettre les valeurs de la République ?

REPLAY - Latifa Ibn Ziaten, la mère du premier militaire tué par Mohamed Merah en mars 2012 et Lucile Rambert, avocate et directrice générale de l'association "Initiadroit", ont commenté la mobilisation de l'Éducation nationale pour améliorer le vivre ensemble.

>
La réserve citoyenne est-elle la solution pour transmettre les valeurs de la République ? Crédit Image : Elodie Grégoire | Durée : | Date :
Philippe Robuchon
Philippe Robuchon et Christelle Rebière

La ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem est en ce moment à Ajaccio, pour présenter la "réserve citoyenne". Ce dispositif va être créé par la ministre dans les écoles, afin d'inviter des intervenants à participer à la transmission des valeurs de la République.


En huit jours depuis l'ouverture des préinscriptions le 9 février, 1.548 personnes se sont dites prêtes à rejoindre la "réserve citoyenne". Il s'agira d'un pur bénévolat.


Durant sa conférence de presse en février, François Hollande avait déjà évoqué ce système. Mais la réserve citoyenne est-elle la solution pour transmettre les valeurs de la République ?


Latifa Ibn Ziaten, la mère du premier militaire tué par Mohamed Merah en mars 2012, souligne qu'il est important d'apprendre le respect et le vivre ensemble aux jeunes. Néanmoins, elle estime qu'il faut les écouter, tout en leur expliquant les valeurs, sans attendre la mise en place de la réserve citoyenne.

Un enfant ne comprend pas forcément pourquoi il faut observer la minute de silence. Il faut donc lui montrer et lui expliquer ce que c'est.

Latifa Ibn Ziaten, la mère du premier militaire tué par Mohamed Merah en mars 2012
Partager la citation
À lire aussi
La Haute autorité de transparence de la vie publique a publié les déclarations d'intérêts de tous les parlementaires. démocratie
"La confusion des élites est une spécificité française", dénonce Vincent Jauvert

Lucile Rambert, avocate et directrice générale de l'association "Initiadroit", explique comment les membres de son association se rendent bénévolement dans des écoles pour aider les jeunes à comprendre le droit. Ces interventions sont apparemment très appréciées par les élèves.

Les élèves adorent ces interventions parce qu'elles sont interactives. Nous venons leur délivrer un message, mais nous les écoutons en même temps.

Lucile Rambert, avocate et directrice générale de l'association "Initiadroit"
Partager la citation
RTL vous recommande
Lire la suite
Démocratie Éducation nationale Actu
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants