1 min de lecture Arnaque

La direction générale des finances publiques alerte sur une arnaque au numéro surtaxé

Certains sites internet renvoient vers des numéros surtaxés en usurpant l'identité de la Direction générale des Finances publiques.

Les arnaques téléphoniques sont importantes.
Les arnaques téléphoniques sont importantes. Crédit : POUZET/SIPA
William Vuillez
William Vuillez
Journaliste RTL

La Direction générale des Finances publiques (DGFiP) alerte sur un type d'escroqueries qui se répand sur internet : l'arnaque aux numéros surtaxés. En effet, "certains sites internet renvoient vers des numéros surtaxés (en 0 899…ou  0 891...) pour joindre nos centres des Finances publiques", explique le gouvernement. 

Il s'agit de numéros frauduleuxLa DGFiP rappelle donc que les numéros à utiliser sont "soit des numéros de téléphone ordinaires d'appels locaux (en 01, 02, 03, 04 ou 05)", "soit le numéro unique non surtaxé (prix d'un appel local) : 0 809 401 401". Depuis plusieurs mois, certains arnaqueurs se font passer pour la DGFiP, parfois par courriel avec "de faux formulaires en pièce jointe", prévient le gouvernement. Des escroqueries aux faux ordres de virement existent également (FOVI).

La DGFiP appelle donc à la vigilance. Plusieurs indices peuvent vous permettre de déceler l'arnaque :"l'interlocuteur est inhabituel, la demande est inhabituelle dans son contenu (demande de virement à l'international, changement de coordonnées...), la forme de la demande est inhabituelle (incohérence, fautes d'orthographe ou de syntaxe, adresse de messagerie très proche de l'adresse habituelle mais néanmoins différente...)", explique le gouvernement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Arnaque Escroquerie Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants