1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. L'influenceur "PA7" est condamné à 7 ans de prison pour escroquerie aux aides Covid
1 min de lecture

L'influenceur "PA7" est condamné à 7 ans de prison pour escroquerie aux aides Covid

L'influenceur français nommé "PA7" a détourné des fonds d'aides destinées aux entreprises impactées par la crise sanitaire. Il a été condamné à sept ans d'emprisonnement et 80.000 euros d'amende.

L'influenceur français nommé "PA7" aurait détourné plus de 5 millions d'euros du fond d'aides destinées aux entreprises pour la gestion de la crise sanitaire.
L'influenceur français nommé "PA7" aurait détourné plus de 5 millions d'euros du fond d'aides destinées aux entreprises pour la gestion de la crise sanitaire.
Crédit : Capture d’écran du compte Intagram @paulantony7
Lison Bourgeois & AFP

Sur les réseaux sociaux, l'influenceur a monté une escroquerie massive aux aides Covid. Surnommé "PA7", Paul Anthony a reconnu avoir mis en place un "business" au moment de la crise sanitaire. Il aurait rempli des formulaires falsifiés, au nom d'auto-entrepreneurs ou d'indépendants, pour le fonds de solidarité aux entreprises mis en place en mars 2020. Il a été condamné ce mercredi 6 juillet à sept ans d'emprisonnement et 80.000 euros d'amende. 

L'homme de 24 ans a organisé, via les réseaux sociaux, une fraude aux aides destinées aux entreprises touchées par la pandémie de Covid-19. Egalement frappé de cinq ans d'interdiction de sortie du territoire, Paul Antony agissait par l'intermédiaire de flyers et vidéos sur Snapchat. Beaucoup de tentatives ont échoué mais d'autres ont fonctionné: sur l'argent public versé, il prenait alors une commission. 

Le prévenu contestait les montants issus des investigations, affirmant avoir en réalité touché une somme bien moindre. Cependant, le tribunal a estimé qu'il était lié à près de 700 demandes frauduleuses, pour 33,8 millions d'euros réclamés et 7,5 millions effectivement versés entre mars 2020 et juillet 2021. 

Un individu profondément ancré dans la délinquance rémunératrice

Le tribunal

"Le tribunal a voulu faire un exemple, il en a fait un exemple", a regretté son avocate Carole Foissy en sortant de la salle d'audience, indiquant étudier l'opportunité de faire appel. De son côté, le tribunal a relevé une "absence totale de remise en cause" et un "comportement" qui était "celui d'un individu profondément ancré dans la délinquance rémunératrice", avec un "risque majeur de réitération".  

À lire aussi

"Le trouble à l'ordre public, économique et social est extrêmement grave s'agissant de cette délinquance opportuniste (consistant) à piller les fonds publics par pur esprit de lucre", a déclaré le président du tribunal en rendant sa décision, parlant d'une "délinquance extrêmement lucrative et très organisée". 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.