2 min de lecture Faits divers

Julie, qui accuse 20 pompiers de viols, "est hors de danger", confie sa mère

TÉMOIGNAGE - RTL.fr a pu joindre Corinne Leriche, maman de Julie, qui accuse 20 pompiers de viols entre ses 13 et 15 ans. "Elle est hors de danger", après une tentative de suicide.

Un camion de pompiers (illustration)
Un camion de pompiers (illustration) Crédit : AFP/P.Pavani
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Julie (prénom modifié) a fait une énième tentative de suicide ce mercredi 22 juillet. Aujourd'hui âgée de 25 ans, elle accuse 20 pompiers de viols quand elle avait entre 13 et 15 ans. Jointe par RTL.fr, sa maman se veut rassurante : "Julie est sortie hier soir dans la soirée de réanimation. En accord avec la psy qui la suit, elle est rentrée à la maison. Je veille sur elle. Elle va mieux physiquement. Elle est hors de danger."

Quand elle raconte l'histoire de sa fille, les larmes montent aux yeux de Corinne. Institutrice, voilà 10 ans qu'elle se bat. Sa fille accuse 20 pompiers de viols. Pour l'heure, seuls trois d'entre eux sont poursuivis pour "atteinte sexuelle". "On se retrouve face à une enfant qui a été violée par 20 personnes, et à qui on n'accorde pas un minimum de reconnaissance", regrette sa maman. Une audience d'appel devant la chambre d'instruction se tiendra le 24 septembre qui devra trancher sur une éventuelle requalification des faits en "viol", comme le demandent Julie et sa maman, en vue de l'ouverture d'un procès. 

Pour la maman de Julie, cela doit permettre à sa fille de "tourner la page." Lors d'une de ses tentatives de suicide, la jeune femme s'est défenestrée. Elle est aujourd'hui handicapée à 80 %. "Maintenant, elle a 25 ans et elle se bat, confie sa maman. Elle a plus d'une dizaine d'opérations. Elle en a encore une qui arrive en janvier. Elle est restée 4 ans en fauteuil roulant, elle remarche. Elle a construit sa vie. Elle vit avec un quelqu'un. Elle a le droit de tourner la page. Elle a le droit d'être reconnue victime."

Jointe par RTL.fr, l'avocate du pompier accusé du premier viol n'a pas encore donné suite à notre demande. "Il maintient sa position, ils étaient alors en couple et elle était parfaitement consentante", avait commenté l'an dernier Me Daphné Pugliesi, dans Le Parisien.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Île-de-France Pompiers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants