2 min de lecture Jihad

"Jihad médiatique" : Farouk Ben Abbes condamné à 4 ans de prison ferme

Le parquet de Paris avait requis vendredi six ans de prison avec incarcération immédiate à l'encontre de Farouk Ben Abbes, figure de l'islam radical, jugé pour son activité sur le site jihadiste francophone de référence, Ansar Al-Haqq, à la fin des années 2000.

Farouk Ben Abbes, figure de l'islam radical, jugé pour son activité sur le site jihadiste francophone depuis le 4 juillet 2018 à Paris
Farouk Ben Abbes, figure de l'islam radical, jugé pour son activité sur le site jihadiste francophone depuis le 4 juillet 2018 à Paris Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
et AFP

Il est cité dans plusieurs dossiers antiterroristes et n'a pourtant jamais été condamné. Farouk Ben Abbes, figure de l'islamisme radical, était jugé à Paris depuis le 4 juillet pour association de malfaiteurs à visée terroriste, pour avoir administré un site jihadiste dans les années 2000. Un site jihadiste francophone de référence intitulé Ansar Al-Haqq. Le procureur a requis 6 ans de prison et une incarcération immédiate. Farouk Ben Abbes a été condamné à quatre ans de prison. 

Petit homme porteur d'une fine barbe, Farouk Ben Abbes, belgo-tunisien de 32 ans, comparaissait libre devant le tribunal correctionnel. Tout comme deux de ses coprévenus, âgés de 32 et 35 ans. Le quatrième est en Syrie. Les quatre hommes sont jugés pour des faits bien antérieurs au début de la guerre en Syrie et à la vague d'attentats ayant frappé la France. 

Ils sont accusés d'avoir "endoctriné", "incité", voire "recruté" pour le combat armé entre 2006 et 2010, via diverses publications sur Ansar Al-Haqq, qui "soutenait ouvertement les combattants jihadistes et les organisations terroristes", dans un "jihad médiatique" prôné notamment par al-Qaïda

Un jihad depuis Gaza

Farouk Ben Abbes conteste avoir recruté pour le jihad par ses publications sur Ansar Al-Haqq (ou "Les partisans de la vérité") et affirme n'avoir fait qu'y diffuser des informations. Il a soutenu que ses publications n'avaient toujours eu un but qu'informatif, tout en affirmant "mesurer aujourd'hui la responsabilité qui a été la (sienne), avec le recul". 

À lire aussi
Un combattant de Daesh (illustration) jihad
Attentats : risque-t-on une reprise des attaques en France comme le craint l'ONU ?

Mais si l'on connaît aujourd'hui le rôle fondamental d'internet et des messageries instantanées dans les départs massifs pour la Syrie, Farouk Ben Abbes a demandé à être jugé au regard du contexte de cette époque où le jihad se menait à Gaza ou au Waziristan : "Je regrette énormément de choses, mais je ne veux pas non plus qu'on donne à mes actes une portée qu'ils n'avaient pas". 

Et un jihad "de défense"

Cet homme aux airs sages et au discours très construit a longuement insisté sur sa définition du "jihad": une "résistance", "le droit à une population de se défendre en cas d'agression". Ni "attentats", ni "exportation des combats". Le forum créé en 2006 est désormais fermé. 

À son retour d'un séjour à Gaza, Ben Abbes avait été arrêté en avril 2009 en Égypte puis remis à la Belgique en 2010, et interpellé en France la même année dans l'enquête sur ces projets d'attentats. Mais un non-lieu avait été prononcé en 2012 par les juges parisiens, faute d'avoir pu recueillir des charges suffisantes auprès des autorités égyptiennes. 

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Jihad Terrorisme Procès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794020805
"Jihad médiatique" : Farouk Ben Abbes condamné à 4 ans de prison ferme
"Jihad médiatique" : Farouk Ben Abbes condamné à 4 ans de prison ferme
Le parquet de Paris avait requis vendredi six ans de prison avec incarcération immédiate à l'encontre de Farouk Ben Abbes, figure de l'islam radical, jugé pour son activité sur le site jihadiste francophone de référence, Ansar Al-Haqq, à la fin des années 2000.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/jihad-mediatique-farouk-ben-abbes-condamne-a-4-ans-de-prison-7794020805
2018-07-06 20:28:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/71eC3wLW_lDVxm2FbI9FvQ/330v220-2/online/image/2018/0706/7794020828_farouk-ben-abbes-figure-de-l-islam-radical-juge-pour-son-activite-sur-le-site-jihadiste-francophone-depuis-le-4-juillet-2018-au-tribunal-de-bobigny.jpg