1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. INVITÉE RTL - Affaire Balkany : "Lorsqu'on joue avec le feu, au bout d'un moment on se brûle", réplique la procureure d'Évreux
1 min de lecture

INVITÉE RTL - Affaire Balkany : "Lorsqu'on joue avec le feu, au bout d'un moment on se brûle", réplique la procureure d'Évreux

Ce jeudi 3 février, la justice a ordonné la révocation du placement sous surveillance électronique des époux Balkany. Ce vendredi, la procureure d'Évreux répond sur RTL aux accusations d'acharnement formulées par Patrick Balkany.

La procureure d'Évreux, Dominique Puechmaille.
La procureure d'Évreux, Dominique Puechmaille.
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Dominique Puechmaille, procureure d'Évreux, était l'invitée de RTL
00:08:46
Dominique Puechmaille, procureure d'Évreux, était l'invitée de RTL
00:08:46
Julien Sellier - édité par Benoît Leroy

La procureure d'Évreux répond au couple Balkany. "Lorsqu’on joue avec le feu, on se brûle", a estimé Dominique Puechmaille au micro de RTL. C'est cette magistrate qui réclamait la révocation de leur placement sous surveillance électronique.

"Ce sont des gens condamnés pour un délit de fraude fiscale, lourd et important avec des sommes considérables. Ils ont épuisé les recours et les conditions d’aménagement. Ils doivent exécuter leurs peines", a-t-elle affirmé. 

La justice a considéré, ce jeudi, que la prison était la seule réponse pénale possible pour les époux Balkany. En quelques mois, les bracelets électroniques des deux condamnés avaient sonné à une centaine de reprises, selon la justice. 

Sur RTL, la procureure Dominique Puechmaille dénonce également des comportements "quasi-outrageants" de la part du couple. Celle-ci évoque notamment un "coup de poing sur la table pour s’exprimer de manière véhémente", des refus systématiques de se plier aux contraintes de l'exécution d'une peine. La magistrate évoque, par ailleurs, des personnalités "en permanence sur le fil du rasoir" concernant l'exécution de leur peine.

Seulement 2.000 euros remboursés sur un total de onze millions

À écouter aussi

Dans le même temps, Patrick et Isabelle Balkany n'auraient pas procédé au remboursement des sommes dues au fisc, soit environ 11 millions d'euros. La procureure d'Évreux pointe en effet une "absence d'effort" sur le remboursement de la dette fiscale. "Ils n'ont rien versé, à peine 2.000 euros entre la révocation de leur placement bracelet électronique et l'audience d'appel", a-t-elle précisé sur RTL. 

Ces derniers ne se seraient pas rendus non plus aux rendez-vous programmés avec leur conseiller d'insertion.

Dans la foulée de l'annonce de la décision judiciaire, Isabelle Balkay a fait une tentative de suicide. "Elle a avalé un tas de médicaments", a précisé l'ancien maire de Levallois-Perret, sur RTL, ce jeudi. La procureure d'Évreux indique que l'épouse de Patrick Balkany "est toujours hospitalisée" à l'heure actuelle.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/