1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Incendies à Morlaix : un Bonnet Rouge écroué
1 min de lecture

Incendies à Morlaix : un Bonnet Rouge écroué

Un militant des Bonnets Rouges, impliqué dans les incendies de bâtiments publics de Morlaix, a été mis en examen et écroué.

Des experts sont sur les lieux des incendies à Morlaix le 20 septembre 2014
Des experts sont sur les lieux des incendies à Morlaix le 20 septembre 2014
Crédit : FRED TANNEAU / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Un militant des Bonnets rouges interpellé mercredi pour son implication présumée dans les incendies de bâtiments publics de Morlaix le 19 septembre, a été mis en examen et écroué vendredi 3 octobre pour "dégradation et destruction" d'un bien et entrave à l'arrivée des secours, a indiqué le parquet de Brest.

L'homme, âgé de 40 ans et se présentant comme un "membre actif" des Bonnets rouges, a été "présenté aujourd'hui au parquet de Brest qui a décidé d'ouvrir une information judiciaire et de saisir un juge d'instruction pour continuer l'enquête dans la minutie et dans la durée", a indiqué le procureur de la République de Brest Éric Mathais.

Résidant à Morlaix, le quadragénaire "a été mis en examen" pour "destruction et dégradation par moyen dangereux" du centre des impôts de Morlaix, ainsi que pour "entrave à l'arrivée des secours destinés à combattre un sinistre dangereux pour les personnes", a précisé le magistrat, ajoutant qu'il avait été placé en détention provisoire.

Il encourt 10 ans d'emprisonnement et 150.000 euros d'amende.

L'homme reconnaît avoir participé à la manifestation des producteurs de légumes, mais conteste son implication dans les incendies, a souligné Mathais. Il encourt une peine de 10 ans d'emprisonnement et 150.000 euros d'amende.

À écouter aussi

Une centaine de légumiers du Nord-Finistère avaient incendié dans la nuit du 19 au 20 septembre le centre des impôts et le bâtiment abritant la Mutualité sociale agricole (MSA) de Morlaix lors d'une manifestation contre les règlementations administratives et fiscales. Le Premier ministre Manuel Valls avait condamné fermement ces incendies et promis des poursuites judiciaires. Un appel a témoin avait été lancé par le parquet de Brest.

"Le but de l'enquête est d'identifier le maximum de personnes pour déterminer exactement quel a pu être leur rôle exact et il est le premier à avoir été identifié", a ajouté Eric Mathais à propos de l'homme mis en examen.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/