1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Incendie en Gironde : le feu "de nouveau stabilisé", 600 hectares détruits
2 min de lecture

Incendie en Gironde : le feu "de nouveau stabilisé", 600 hectares détruits

300 pompiers sont arrivés en renfort pour ce troisième jour de lutte contre l'incendie de forêt qui a été "de nouveau stabilisé" dimanche.

Une évolution défavorable sur un secteur du feu a obligé à redéployer des moyens importants pour la traiter
Une évolution défavorable sur un secteur du feu a obligé à redéployer des moyens importants pour la traiter
Crédit : MEHDI FEDOUACH / AFP
Cécile De Sèze & AFP

Les pompiers se préparent à vivre un long week-end en Gironde. Depuis vendredi après-midi, les soldats du feu réunissent leurs forces pour tenter de mettre fin à l'incendie ravageur qui s'est déclaré à 20 km de Bordeaux. Ils sont des centaines samedi 25 juillet à s’apprêter à passer une deuxième nuit de lutte contre l'incendie de forêt. Incendie qui a déjà détruit 600 hectares de pinède et forcé l'évacuation préventive de 150 habitations supplémentaires.

Les habitants ont été priés d'évacuer "non pas forcément parce qu'il y a un risque que les habitations prennent feu, mais parce qu'il y a un risque du fait des fumées, très denses et acres, et qu'il faut éviter de respirer une nuit", a expliqué le maire de Pessac, Franck Raynal. La priorité des pompiers est "d'éviter des atteintes aux biens" et de protéger ces habitations, a-t-il ajouté. 

Le feu avait été "stabilisé, presque maîtrisé" à la mi-journée mais il y a eu un regain de vents, "avec des rafales à plus de 40 km/h et une évolution défavorable sur un secteur du feu qui a obligé à redéployer des moyens importants pour la traiter", a indiqué la préfecture. 

300 pompiers en renfort

D'importants moyens, 350 pompiers de Gironde et de départements voisins, 200 véhicules, épaulés jusqu'à la nuit par quatre Canadair et un avion Dash, restaient mobilisés samedi. Ils devraient recevoir dans la nuit des renforts et relèves d'autres régions, annoncés par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve : "Quatre colonnes de renfort formées par plus de 300 sapeurs-pompiers et une section de 25 militaires de la Sécurité civile". 

À lire aussi

Le ministre se rendra par ailleurs dimanche matin à Saint-Jean-d'Illac à partir de 08h30, pour visiter le PC opérationnel, rencontrer des pompiers engagés contre le feu, ainsi que des personnes évacuées. De son côté, le Premier ministre, Manuel Valls, sur son compte twitter, a exprimé son "soutien aux habitants évacués" et sa "profonde reconnaissance aux soldats du feu engagés dans la lutte".  

Aucune habitation touchée

La préfecture a cependant rappelé qu'"aucune habitation, aucun bien n'a été atteint" à ce stade par l'incendie, qui s'est déclaré vendredi vers 14H30 à Saint-Jean-d'Illac, à seulement une vingtaine de kilomètres de Bordeaux. Et si les conditions météorologiques se sont améliorées en début de journée dimanche, des vents tournants de 40 à 50 km/h sont attendus dans l'après-midi. Des vents qui avaient attisé le début du feu puis sa reprise samedi. 

L'incendie de Saint-Jean-d'Illac est l'un des plus importants des dernières années en Gironde, département recouvert à plus de 45% de forêt, au cœur du massif forestier de Gascogne (1 million d'hectares). Les multiples départs de feu l'été en une journée n'y sont pas rares. En août 2012, un incendie avait détruit plus de 650 hectares de pinède près de Lacanau, sans faire de victimes. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/