1 min de lecture Faits divers

Incendie à la Rotonde : un suspect placé en garde à vue, l'acte politique envisagé

Le 18 janvier dernier, la brasserie parisienne la Rotonde prisée par le président, a été touchée par un incendie volontaire. Un homme a été placé en garde à vue le 31 janvier, il serait proche du mouvement des "gilets jaunes".

Carpentier-245x300 RTL Matin Week-end Stéphane Carpentier
>
Incendie à la Rotonde : un suspect placé en garde à vue, l'acte politique envisagé Crédit Image : LP/Fred Dugit | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze édité par Cassandre Jeannin

Un homme a été placé en garde à vue, soupçonné d'être impliqué dans l'incendie de la Rotonde. La célèbre brasserie parisienne prisée d'Emmanuel Macron a été volontairement ciblée il y a 15 jours. 

L'individu d'une trentaine d'années a été interpellé vendredi 31 janvier à son domicile parisien tôt le matin. Les enquêteurs de la sûreté territoriale ont remonté notamment les images de vidéosurveillance pour retrouver sa trace. Sur les images, on aperçoit une silhouette changer de vêtements juste avant l'incendie. 

Ce même homme est soupçonné d'avoir tenté de mettre le feu une première fois à la brasserie le 9 janvier dernier. Selon nos informations, le suspect serait proche du mouvement des "gilets jaunes". Coïncidence ou volonté de signature, la nuit de l'incendie un de ces fameux gilets a été retrouvé près du restaurant. 

Aujourd'hui, les enquêteurs n'ont plus de doutes quant à la connotation politique de cet incendie. L'enquête doit désormais déterminer s'il a pu bénéficier de l'aide d'un ou de plusieurs complices.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Incendie Gilets jaunes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants