1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Hautes-Alpes : un forcené abattu par le GIGN
1 min de lecture

Hautes-Alpes : un forcené abattu par le GIGN

Un homme de 49 ans, armé d'un fusil de chasse, a été tué lors d'un assaut du GIGN. Il a passé près d'une journée entière cloîtré chez lui après un différend familial.

Le groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), ici à La Chapelle-sur-Erdre
Le groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), ici à La Chapelle-sur-Erdre
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Nicolas Barreiro & AFP

Il était retranché depuis mardi après-midi dans sa maison dans les Hautes-Alpes. Un homme de 49 ans est mort ce mercredi 2 juin, d'une blessure au thorax infligée lors d'un assaut du GIGN. Le groupe d'intervention de la gendarmerie a "été contraint d'opérer un tir pour le neutraliser en égard à son comportement menaçant", a indiqué à l'AFP Florent Crouhy, procureur de Gap, peu après l'intervention. "Il a manipulé (son arme) à plusieurs reprises et a pointé celle-ci en direction des gendarmes", a-t-il ajouté.

Mardi, aux alentours de 14h30, les gendarmes locaux étaient intervenus dans le village de Saint-Étienne-le-Laus, près de Gap, pour un différend familial. L'homme, armé d'un fusil de chasse, se faisait depuis menaçant, mais sa mère était parvenue à sortir de la maison. Plus tard dans la soirée, le GIGN d'Orange arrive, accompagné d'un négociateur. 

Mais mercredi matin, "le contact (était) difficile, voire quasi-inexistant", rendant l'assaut inévitable, à moins que l'homme ne sorte de lui-même, avait indiqué le procureur. Une enquête a été ouverte pour "déterminer les circonstances exactes de la riposte du gendarme qui a tiré et qui, à ce stade, parait adaptée à la situation de danger dans laquelle se trouvaient les gendarmes au moment de l'intervention", a précisé le magistrat. Le forcené n'était connu de la justice qu'à travers une condamnation pour outrage.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/