1 min de lecture Faits divers

Grenoble : un militaire suspecté d’avoir foncé sur une voiture après une dispute interpellé

VU DANS LA PRESSE - L’homme, en état d’ivresse lors des faits présumés, a été entendu et déféré au parquet de Grenoble ce dimanche 8 mars au matin.

La ville de Grenoble
La ville de Grenoble Crédit : RTL
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Tout serait parti d'un refus à l'entrée d'une boîte de nuit. Dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 mars, un militaire été interpellé à Grenoble, en Isère, où il est suspecté d’avoir délibérément foncé sur une autre voiture, dans laquelle se trouvaient trois femmes, pour se venger, après une dispute.

Selon Le Dauphiné, l'homme en état d'ivresse était venu passer la soirée en boîte de nuit avec un ami, également militaire. Après avoir été refoulé de l'établissement, le militaire se serait disputé avec un autre groupe de personnes ayant également été recalé de la discothèque. Selon le quotidien régional, les vigiles auraient été forcés d'intervenir et de s'interposer pour éviter que n'éclate une bagarre. 

Avoir avoir insulté les membres du groupe présents devant la discothèque, le militaire aurait subitement pris le volant et volontairement foncé sur le véhicule de trois jeunes femmes. C'est son ami qui a évité le drame en se saisissant du volant et en changeant la trajectoire de la voiture, qui a légèrement percuté celle des trois femmes, ainsi qu'une femme qui était à pied au moment de la collision.

L'homme a été déféré au parquet de Grenoble

Dans le choc, l'une des voitures a fini sa course dans la vitrine du magasin Lidl. Le militaire soupçonné d’être l’auteur des faits a été placé en garde à vue. Après quelques heures en cellule de dégrisement, l’homme a été entendu et déféré au parquet de Grenoble ce dimanche 8 mars au matin. Selon Le Dauphiné, le militaire pourrait l’objet d’une comparution immédiate ce lundi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Grenoble Automobile
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants