1 min de lecture Justice

Gironde : une enquête ouverte à propos du clip montrant des véhicules incendiés

Deux personnes ont été placées sous contrôle judiciaire après la diffusion d'un clip de rap tourné sans autorisation, dans lequel on peut observer une voiture volée brûler.

Un badge de police nationale française (image d'illustration)
Un badge de police nationale française (image d'illustration) Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Noé Blouin et AFP

La récente diffusion d'un clip du rappeur marseillais La Crapule a donné lieu à l'ouverture d'une enquête judiciaire. Dans la vidéo, publiée sur YouTube le 13 novembre dernier, on peut observer l'artiste et une vingtaine de figurants se mouvoir au milieu des bâtiments d'une cité de Lormont, en Gironde. Mais plusieurs plans montrant une voiture et quatre motos incendiés ont attiré l’œil de la police. Selon les premiers éléments de l'enquête, celles-ci auraient été volées.

Dans cette affaire, un majeur et un mineur présents dans le clip et suspectés d'avoir joué un rôle actif dans ces actes, ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire, le 12 décembre. L'interpellation des deux jeunes hommes, âgés respectivement de 14 et 19 ans, est la conséquence de l'ouverture d'une information judiciaire pour "recel de vols" et "dégradations de biens", a indiqué le parquet de Bordeaux.

L'enquête de police se poursuit afin d'identifier d'autres participants au clip et leur degré d'implication dans les faits reprochés. Selon le quotidien régional Sud-Ouest, la vidéo aurait été tournée sans la moindre autorisation.

>
La crapule - Au Tieks ( Clip officiel ) // Directed By Zako
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Vol Auto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants