1 min de lecture Justice

Gabin, bébé mort de faim en 2013 : 9 mois de prison avec sursis pour le médecin traitant

Le médecin de famille devra également verser 7.000 euros de dommages et intérêts au titre du préjudice moral au frère aîné de Gabin.

Le Palais de Justice de Guéret, dans la Creuse
Le Palais de Justice de Guéret, dans la Creuse Crédit : Capture GoogleMaps
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Ses parents avaient été condamnés à 17 ans de prison ferme en novembre dernier. Ce jeudi 2 juillet, c'était au tour du médecin traitant de la famille de Gabin, bébé mort de faim à l'âge de 22 mois en 2013, d'écoper de neuf mois de prison avec sursis.

Le tribunal correctionnel a reconnu coupable ce médecin de 62 ans, Jean-Louis V., de "non-assistance à personne en danger" : "Une condamnation rare", selon l'association L'Enfant bleu, partie civile au procès le 4 juin. "Il y a peu de médecins pour lesquels la faute pénale est retenue pour non-assistance à personne en péril", a commenté l'avocat de l'association Me Yves Crespin. Il a indiqué qu'il ne ferait pas appel, estimant que le jugement envoyait "un signal très fort (...) à l'adresse de la profession médicale". "Seul le médecin avait la possibilité de s'apercevoir de la situation de danger dans laquelle se trouvait Gabin", a-t-il ajouté.

Le médecin a en plus été condamné au paiement de 7.000 euros de dommages et intérêts au titre du préjudice moral au frère aîné de Gabin et d'un euro symbolique à L'Enfant bleu. Il devra en outre leur verser 900 euros de frais de justice et la même somme à chacun des parents, qui s'étaient constitués parties civiles. Condamnés le 15 novembre 2019 à 17 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Creuse pour "privation de soins et d'aliments suivie de mort d'un mineur de moins de 15 ans", ils sont dans l'attente de leur procès en appel.

Le 4 juin, devant les juges, le médecin toujours en activité avait plaidé l'erreur d'appréciation, martelant n'avoir "rien vu" avant le décès de ce bébé le 7 juin 2013, à l'âge de 22 mois, des suites de dénutrition et déshydratation. À son arrivée aux urgences, Gabin ne pesait plus que 5,825 kg.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Creuse Bébé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants