1 min de lecture Raid

Fusillade à Marseille : arrestation d'un commando lourdement armé

La BRI et le RAID ont arrêté les quatre membres d'un commando qui avaient tiré au fusil d'assaut sur une voiture de police au cours d'une course poursuite dans la ville.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Fusillade à Marseille : arrestation d'un commando lourdement armé Crédit Image : Hugo Amelin | Crédit Média : Hugo Amelin | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Hugo Amelin édité par Louis Chahuneau

Un commando a été arrêté à Marseille, à la suite d'un scénario digne d'un polar. Mardi 10 novembre au matin, des hommes armés ont tiré au fusil d'assaut sur un équipage de police secours après une course poursuite dans la ville et trois épisodes de tir différents dans la matinée.

L'après-midi même, quatre personnes ont été interpellées dans une maison discrète de Gignac-la-Nerthe, à une trentaine de kilomètres de Marseille. Le commando est inconnu des services de police mais lourdement équipé. Plusieurs fusils d'assaut, plusieurs armes de poing sont découvertes lors de la perquisition mais aussi de faux équipements de policiers et ces fameuses balises GPS qui servent à pister une future cible de règlement de compte.

"Toute la BRI est sur le terrain. L'heure des faits 10h40, l'heure d'arrestation 12h10. La filature qui est menée permet d'arriver sur une maison assez isolée. On ne sait pas s'il y a des blessés. L'intervention se fait avec les moyens du RAID et de la BRI. On voit s'échapper de la maison trois individus qui sont arrêtés dans les champs par la BRI. Dans la maison, la BRI tombe sur des membres d'une famille dont un individu qui présentera intérêt de placement en garde à vue".

"C'est un miracle qu'il n'y ait pas plus de victimes", a dit la procureure ce matin. À l'heure actuelle les quatre membres du commando exercent leur droit au silence en garde à vue. L'enquête penche pour une opération d'intimidation plutôt qu'une tentative d'assassinat car cette fusillade en pleine matinée citée Bassens, dans le top 5 des points de deal de Marseille. Quarante balles de fusil d'assaut sont tirées au milieu d'un quartier et un lycéen de 18 ans blessé à l'épaule. Il est probablement une victime collatérale de cette tentative de déstabilisation du réseau de dealers en place.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Raid BRI Fusillade
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants