1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Fête des lumières : un feu d'artifice surprise tiré à Lyon
2 min de lecture

Fête des lumières : un feu d'artifice surprise tiré à Lyon

La mairie dément être à l'origine de ce feu d'artifice, et la préfecture n'aurait pas été prévenue. Des supporters de l'OL pourraient avoir organisé le spectacle.

Un feu d'artifice (illustration)
Un feu d'artifice (illustration)
Crédit : Jussi Nukari/AP/SIPA
Coline Daclin
Journaliste

Surprise pour les habitants de Lyon mardi 8 décembre au soir. D'importants feux d'artifice ont été tirés aux alentours de 21 heures et pendant quelques minutes à plusieurs endroits de la Presqu'île, à Fourvière et sur les quais de Saône. Un spectacle qui a ravi certains, et inquiété d'autres, en cette soirée de Fête des Lumières particulière : à cause de l'épidémie de Covid-19, les Lyonnais avaient été privés de spectacles lumineux.

"On ne sait pas d'où ça vient", soutient la mairie de Lyon auprès de RTL.fr. "On n'a pas organisé ça, et la préfecture n'était pas au courant, donc on peut qualifier ces feux d'artifice de 'sauvages'", poursuit-elle.

"Ils auraient pu causer des dégâts importants et blesser du public, ce qui fort heureusement n'a pas été le cas", a indiqué ensuite la mairie dans un communiqué. "Le Préfet de Région Auvergne Rhône-Alpes et le maire de Lyon saisissent ce jour la justice, afin de faire toute la lumière sur cette action furtive et coordonnée", a-t-elle poursuivi.

Contactée par l'AFP, la préfecture du Rhône évoque la piste d'un "groupe de supporteurs de l'Olympique lyonnais" qui serait à l'origine de ces illuminations. Une piste également privilégiée par France 3 Auvergne Rhône Alpes et Le Progrès. Comme le rappelle le journal régional, le groupe Lyon 1950 avait déjà craqué des fumigènes dans la ville en octobre 2019, pour ses 10 ans.

À lire aussi

Dans la matinée ce mercredi 9 décembre, les groupes de supporters Lyon 1950 et les Bad Gones ont publié sur leur page Facebook des photos de l'événement. "Lyon est, et restera à jamais, la seule ville lumière", a écrit Lyon 1950. Et les Bad Gones d'ajouter : "Parce qu'on ne se lasse pas de ces images. Merci Marie."

De leur côté, les festivités organisées par la mairie de Lyon se sont déroulées normalement. Pour cette Fête des Lumières confinée, une "fresque de la solidarité lumineuse" composée de 20 000 lumignons formant le mot "merci" a été installée dans le théâtre antique de Lyon. Elle avait pour but de remercier les soignants et "tous les acteurs de la crise sanitaire actuelle", a indiqué la mairie à l'AFP. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/