1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Femme enceinte tuée par des chiens : les analyses ADN pas connues avant février
1 min de lecture

Femme enceinte tuée par des chiens : les analyses ADN pas connues avant février

VU DANS LA PRESSE - D'après la mère de la victime, les résultats des analyses ADN, permettant d'identifier l'animal à l'origine de la mort de sa fille, ne seront pas connus avant février.

Élisa Pilarski est décédée dans la forêt de Retz à Saint-Pierre-Aigle
Élisa Pilarski est décédée dans la forêt de Retz à Saint-Pierre-Aigle
Crédit : Capture Google Maps
Chloé Richard-Le Bris

Élisa Pilarski est décédée le samedi 16 novembre à cause d’une "hémorragie consécutive à plusieurs morsures de chiens", a révélé l’autopsie. Elle promenait son chien Curtis, dans la forêt de Retz, près de Saint-Pierre-Aigle, dans l’Aisne, quand elle a été attaquée par plusieurs chiens.

Au même moment où Élisa Pilarski se promenait avec son chien, une meute participait à une chasse à courre. Un mois après le drame, les proches de la victime attendent toujours les résultats des tests ADN de 67 chiens : 62 faisant parti de la chasse à courre et les 5 autres étant les chiens de la victime et de son conjoint.

Sa mère, qui s’est confiée à L’Union, a déclaré "qu’il faudrait attendre le mois de février pour que les résultats des analyses soient connus". La jeune béarnaise, alors âgée de 29 ans, était enceinte de 6 mois quand l’attaque a eu lieu. La victime a été inhumée le 30 novembre, dans le Béarn, avec l’enfant qu’elle portait et qui aurait dû s’appeler Enzo.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/