1 min de lecture Justice

Féminicide à Hayange : pourquoi une mission d’inspection a été diligentée

Un homme est suspecté d'avoir tué sa conjointe en Moselle, alors que celle-ci avait déjà déposé plainte à son encontre pour violences.

Une voiture de police (illustration)
Une voiture de police (illustration) Crédit : iStock / Getty Images Plus
Victor
Victor Goury-Laffont et AFP

Dans la nuit du 23 au 24 mai, un homme de 23 ans a été interpellé, suspecté d'avoir tué une jeune femme de 22 ans en pleine rue et à coups de couteau à Hayange, en Moselle. En déplacement dans le département, les ministres de l'Intérieur, Gérald Darmanin, de la Justice, Éric Dupond-Moretti, et la ministre déléguée à la Citoyenneté, Marlène Schiappa, ont annoncé la mise en place d'une mission d'inspection. Objectif : faire "toute la lumière suite au terrible féminicide".

Le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri, a reconnu ce mardi 25 mai que la victime avait précédemment déposé une plainte pour violences à l'encontre du suspect. Il réfute cependant tout "dysfonctionnement des services judiciaires" et a assuré que le parquet n'avait pas été informé de ces plaintes.

Gérald Darmanin a annoncé la mise en place de la mission d'inspection via son compte Twitter. Une démarche identique avait été prise après un autre féminicide, à Mérignac (Gironde). La mission a souligné, le 12 mai, "une série de défaillances" dans le suivi du mari, qui a tiré à plusieurs reprises sur sa femme avant de la brûler vive en pleine rue.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Moselle Crime
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants