2 min de lecture L'heure du crime

Evelyne Boucher : le pompier meurtrier condamné 19 ans après

PODCAST - Evelyne Boucher avait 16 ans 1987 lorsqu'elle a été violée et tuée par Robert Greiner, un pompier, confondu par son ADN, près de 19 ans après les faits.

L'Heure du Crime - Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
Evelyne Boucher : le pompier meurtrier condamné 19 ans après Crédit Image : AFP | Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel édité par Amandine Lemaire

À la Une de "l’Heure du crime" ce soir, l’histoire d’un meurtre résolu après 19 ans de mystère par un hasard extraordinaire : une comparaison ADN grâce au fichier automatisé des empreintes génétiques. Le 8 décembre 1987, Evelyne Boucher, une lycéenne en classe de première, habitant à Villeneuve-lès-Avignon, est sauvagement agressée, violée et abattue d’une balle de 22 Long Riffle. 

Un premier suspect, un voisin routier qui a un alibi bancal, est mis hors de cause. Son groupe sanguin ne correspond pas à celui qui a été identifié grâce au sperme du violeur. Aucune autre piste ne permet à l’enquête d’aboutir. 

Mais, en 1993, il est désormais possible d’extraire l’empreinte génétique de l’agresseur. Tous les suspects et les proches sont alors soumis à des prélèvements qui ne donnent rien. Les enquêteurs soupçonneront quelques "stars" du crime, comme Roberto Succo, Michel Fourniret, Luc Tangorre ou Émile Louis. Leurs empreintes génétiques seront comparées à celle du violeur d’Evelyne Boucher. Toujours sans succès.

En mai 2002 enfin, le fichier automatisé des empreintes génétiques, le FNAEG, est créé et l’ADN de toutes les personnes ayant affaire à la justice d’abord pour des agressions sexuelles puis pour tous les délits avec violence, est introduit dans la base de données.

À lire aussi
Jonathann, le mari d'Alexia Daval, lors d'une conférence de presse en novembre 2017 l'heure du crime
Meurtre d'Alexia Daval : la piste de l'empoisonnement ?

C’est ainsi qu’en 2003, un pompier de Pont-du-Gard, Robert Greiner, est impliqué dans une bagarre avec les vigiles d’un parking. On prélève finalement son ADN : 3 ans plus tard. On l’introduit dans le FNAEG. Et là, surprise ! 19 ans après le viol et la mort d’Evelyne Boucher, la comparaison automatique signale la correspondance à plus de 99,9% de l'ADN de Greiner avec l'ADN prélevé sur le corps d'Évelyne. 

Nos invités

Imen Ghouali, journaliste et réalisatrice pour le magazine « Faites Entrer l’accusé ».
Maître Patrick Gondard, avocat de Robert Greiner.

L'équipe de l'émission vous recommande


Lire la suite
L'heure du crime Crime Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants